Anne Bocquet
Thérapie énergétique à Guebwiller
 
 
15 rue de l'abbé Braun, 68500 Guebwiller
 
06 52 66 74 56

Anne Bocquet , thérapeute énergéticienne quantique

Clés sur l'âme

La matrice terrestre piège les âmes dans un cycle karmique mis en place il y a des millions d'années par l'ombre.

Cette matrice a instauré la linéarité du temps. Le mental humain a ainsi été conditionné pour penser que je ne peux pas voyager entre passé et futur.


De la même façon, dans la matrice terrestre nous sommes pris dans un temps involutif, c'est-à-dire de vieillissement et de dégénérescence cellulaires pour conduire à la mort du corps physique.


Nos cellules également valident ces 2 illusions créées par la matrice.
 

Or l'âme est éternelle et au départ l'être humain était quasi immortel. Il avait une puissance créatrice infinie.

Il changeait de véhicule selon ses besoins sans passer par la souffrance, la maladie ou la mort.

 

SOUFFRANCE, MALADIE, MORT, DUALITE sont des notions créées par la matrice de l'ombre pour nous piéger dans une temporalité définie et les cycles karmiques.

Le cycle des réincarnations et les illusions de la matrice

Le cycle de la matrice terrestre est une forme d'asservissement pour nous maintenir dans la souffrance car l'ombre se nourrit de cette souffrance et de notre endormissement.

L'ombre a tout intérêt à ce que nous restions dans la matrice car nous sommes leur nourriture.

Coupés de la Source, les sbires de l'ombre ont besoin d'être alimentés par notre énergie divine pour rester en vie. Par des réseaux énergétiques nous sommes donc tous reliés au monde de l'ombre.

Cela s'est fait petit à petit, et une fois que les âmes ont compris qu'elles étaient piégées, elles ne pouvaient plus sortir de cette matrice, prises dans les filet de l'illusion de dualité et des karmas instaurée par l'ombre.

Notre corps d'incarnation alimente le corps de l'ombre à travers la souffrance et la dualité que nous vivons.

 

Les êtres humains ont été tellement conditionnés pour souffrir, avoir peur de mourir, manquer de, peur d'être rejeté, pas aimé, malade etc... que le sentiment d'insécurité (peurs) est l'illusion par laquelle les élites qui gouvernent le monde et ont fait allégeance à l'ombre maintiennent le pouvoir sur les masses.

 

Cela passe par la manipulation des systèmes de santé, d'économie, des croyances, en créant toujours plus de faux besoins (technologie, fast food, addictions, sur-consommation etc), des guerres, des peurs collectives...

Le piège instauré par la matrice

Tout un système de pensées, de croyances, de religions, systèmes politiques a été instauré depuis des millénaires pour maintenir l'illusion de la matrice avec la notion de pouvoir, domination, d'interdits et d'obligations.

Cela a engendré les peurs, blessures de l'âme, culpabilités, la mort et les karmas.

Cela a engendré les PEURS, LES BLESSURES DE L'ÂME, CULPABILITE ET LES KARMAS.

Surtout l'âme a oublié qu'elle est issue de la Source divine et qu'il n'y a pas de pouvoir extérieur à elle. C'est ce que l'on a voulu lui faire croire.

Que tout vient de l'extérieur, d'un dieu extérieur, d'un système extérieur à Soi qui décide à ma place ce qui est bon ou pas pour moi, ce que j'ai le droit ou pas de faire ou d'être...

que c'est à  cause de l'autre...

Les idées de punition divine, de mériter ou pas cela, de dévalorisation, culpabilité etc a été mis en place par l'ombre pour illusionner l'âme et la garder sous sa domination.

Nous avons été tellement conditionnés par la souffrance, la dualité et le sentiment de séparation avec le divin, que nous avons finis par y croire et adhérer à ce système illusoire et asservissant.

 

Pourquoi rester dans le cycle karmique?

Le cycle karmique a affaibli l'âme et l'alourdit de basses fréquences, lui colle un voile dense qui l'éloigne de sa fréquence divine.

Plus les âmes se sentent éloignées du divin, plus elles restent dans leur souffrance et plus elles sont manipulables.
 

Alors l'être incarné reste dans la dualité et adhère aux systèmes mis en place par l'ombre.


Les âmes sont alors obligées de suivre le cycle karmique pour remonter en fréquences,  comprendre les illusions de la dualité et récupérer leur souveraineté pour en sortir.

L'âme doit passer par différentes vies pour se souvenir de qui elle est et prendre conscience de la matrice d'illusion.

C’est pourquoi je ramène de corps en corps dans mes différentes incarnations les mémoires de tout ce que j’ai été, comme un transfert de données d’une supra-énergie : l’Âme, à une forme dans la matière : le corps.

  • Tant que l'âme reste endormie par les illusions de la matrice, elle reste piégée dans la souffrance, la dualité, les karmas.

 

  • Quand l'âme s'éveille, elle prend conscience du jeu d'illusion mis en place par la matrice et récupère sa liberté au fur et à mesure qu'elle nettoie et libère ses karmas.

Lors des réincarnations, l'âme, oublie sa dimension divine et sa souveraineté, coincée par le mental et l'égo humain. Dans la matière, elle recontacte la dualité et replonge dans les blessures et souffrances.

C'est ainsi qu'elle recommence le cycle karmique.

Au fur et à mesure qu'elle récupère ses parties d'elle même, elle devient plus consciente et retrouve sa lumière.

Alors elle prend conscience de la matrice terrestre et peut s'en défaire petit à petit.

La lourdeur des karmas est une charge tellement importante, que l'âme a besoin de revenir plusieurs vies pour nettoyer et libérer ces karmas afin de redevenir consciente de son divin.

 

Cette lourdeur karmique la fait descendre vibratoirement, et pour remonter en fréquences cela passe inévitablement pas le nettoyage cellulaire (ou mémoires de l'âme).


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.