Mon rapport au temps et aux incarnations est linéaire et mesurable en termes d’années, de siècles…
Pour mon mental humain le passé reste derrière moi et le futur devant moi. Je ne peux pas voyager de l’un à l’autre.

 

Or, mon Âme est dans une multidimensionnalité temporelle.
Mon Âme est multiple dans des univers différents et également dans mes propres espace-temps.

Pour elle, passé, présent et futur se confondent. C’est pourquoi nos vies antérieures nous impactent tellement.

C’est comme si l’émotionnel, leurs schémas, souffrances sont dans mon présent, encore d’actualité dans ma ligne temporelle présente.

Or du point de vue de mon Âme, cette linéarité temporelle n’existe pas. Elle est hors du temps, éternelle.

 

Ce qui signifie que des parties de mon Âme, plus exactement des dimensions de mon Âme ou vies antérieures
restent figées, coincées dans un espace-temps ou un univers donné.

Cette partie de mon Âme reste accrochée à un lieu, une situation, une autre Âme à cause de la charge émotionnelle qui l’accompagne : la mémoire karmique s’engramme.

Dans les vies suivantes l’émotion bloquée resurgit et impacte ma vie présente.

 


Mon Âme se retrouve ainsi morcelée  dans mon champ temporel = vies antérieures

Et en même temps être présente dans mon incarnation actuelle

 

Par exemple : dans une de mes vies je meurs sur le bûcher. Une partie de mon Âme reste prisonnière de cet espace-temps, figée dans la souffrance, la peur, la haine ou le sentiment d’injustice.

La charge émotionnelle bloque cette partie de moi dans cet espace-temps, et cela est vrai aussi pour d’autres incarnations dans d’autres univers (mémoires galactiques).

 

C’est avec le travail de libération de la mémoire que je vais récupérer cette partie de Moi pacifiée.
C’est ainsi que mon Âme retrouve petit à petit son Unité.

 

 


Le cycle des réincarnations
et les illusions de la matrice

 

 

Lors des réincarnations,  l’Âme emmène avec elle ses expériences, ses émotions, ses souffrances… mais aussi ses dons.

A travers les cycles de réincarnation l’Âme rencontre des obstacles qu’elle choisit dans les grandes lignes afin de mettre en pratique ce qu’elle veut comprendre et apprendre.

Ce que l’on dénomme karma est un outil de notre dimension servant son évolution afin qu’elle puisse sortir de ces cycles et passer à d’autres dimensions.

 

 

Par conséquent, lorsqu’elle se réincarne, elle ramène dans le corps qu’elle a choisit toutes ses mémoires, au cœur des cellules.

C’est pourquoi  pour ses expériences et sa meilleure évolution possible, mon Âme choisit son environnement social, ses parents…

Autrement dit, au cœur de mes cellules et de mon ADN se trouve l’énergie divine, l’empreinte de mon Âme et avec elle toutes les énergies que je porte de toutes mes incarnations (terrestres et galactiques).

Dans mes cellules se trouve donc l’information divine,
les fréquences de lumière ET les informations de mes zones d’ombres (= blessures, karmas, mémoires, contrats d’Âme).

 

 

C’est pourquoi je ramène de corps en corps dans mes différentes incarnations les mémoires de tout ce que j’ai été, comme un transfert de données d’une supra-énergie : l’Âme, à une forme dans la matière : le corps.

 

Chacune de mes cellules porte ainsi l’information de mon Âme DANS TOUS SES ASPECTS OMBRE (karmas) + LUMIÈRE.

 

C’est de cette manière que je ramène mes karmas dans mes cellules de vie en vie : à travers l’énergie = informations de mon Âme qui reste immuable quelle que soit l’incarnation choisie.

Pin It on Pinterest