La mort se produit lorsque le fil d’argent reliant l’Âme au corps physique se rompt.
De la même façon que l’Âme décide de son incarnation, elle décide de quand et comment de sa mort.

Le destin de l’Âme après la mort physique dépend des croyances qu’avait l’être.

Ces croyances déterminent des états de conscience

eux même étant des dimensions vibratoires.

 

Autrement dit l’Âme crée sa propre dimension vibratoire selon ses peurs, blessures et croyances.

 

photo Olivier Defrain

La mort est la fin naturelle d’un cycle d’incarnation.

Chaque forme physique et dense (animaux, végétaux, minéraux, planètes…) meurt mais l’essence divine qui l’anime ne cesse jamais d’être.
Elle change seulement de dimension et d’état de conscience.

 

Tout se transforme et modifie sa fréquence vibratoire : le corps retourne à la Terre tandis que l’Âme change de plan vibratoire.

 

La mort est un transfert de conscience !

Quand, comment l'Âme décide de partir?

Quand l’Âme décide d’interrompre son incarnation, elle provoque la mort de son véhicule, même en cas d’assassinat, attentat, accident, maladie…et cela est décidé avant l’incarnation selon les blessures et karmas à régler.

 

En cas de suicide, l’Âme n’a pas décidé, c’est une rupture du contrat d’incarnation, mais par respect du libre arbitre, l’être a le choix, et elle est arrachée brutalement au corps ce qui n’est pas sans conséquences.

infos sur âme et suicide : https://www.les-ailes-du-karma.com/suicide-rupture-du-contrat-dincarnation/

 

Parfois lors d’un choc brutal (accident, crise cardiaque…) l’Âme fait le choix de revenir et peut changer ses lignes de vie.
C’est ce que nous appelons les NDE ou Expérience de Mort Imminente.

 

 

Lorsque le corps meurt, l’Âme emmène avec elle les croyances que l’être avait et les émotions vécues au moment de sa mort.

Où va l'Âme après la mort?

Elle rejoint un plan de conscience qui correspond à sa fréquence vibratoire = à ses croyances et blessures.

 

 

Plus une Âme est consciente et libérée de ses souffrances, plus elle ira vers des plans vibratoires élevés.

A l’inverse, une Âme persuadée d’aller en enfers ou de mériter une punition va dans une dimension souffrante qui correspond à sa croyance.

Une Âme qui croit qu’après la mort il n’y a rien, va dans un vide, un néant.

 

Quand l’Âme quitte un corps (donc un rôle) avec colère, jalousie, honte, culpabilité, conflits non réglés ou toute émotion souffrante, sans parler des contrats d’Âme, elle garde ces vibrations-informations dans les plans subtils.

 

Elle oublie qu’elle a joué un rôle, endossé un personnage pendant un temps donné et  engramme, enregistre les ÉMOTIONS et CROYANCES « terrestres ».

 

 

 

Ce qui explique qu’en retournant à la matière, dans un autre corps, elle va recommencer des expériences similaires aux fréquences-informations ramenées lors de son dernier passage pour réaliser que ses souffrances-croyances n’appartiennent pas à l’Âme mais à une incarnation et un rôle limité dans le temps.

Âme errante, coincée entre 2 plans

Une Âme errante, ni incarnée, ni partie dans d’autres plans reste coincée entre 2 mondes, 2 plans, pour ou à cause de différentes raisons.

Peurs, culpabilité, croyances, secrets, mort violente etc peuvent retenir l’Âme entre 2 dimensions.

La notion de péché, d’enfers-paradis donc de jugements des actes de la personne engendrent des peurs et des culpabilités énormes au moment de la mort.

L’Âme a tellement peur de ce châtiment divin ou ne se sent pas digne d’aller vers la Lumière qu’elle ne s’élève pas vers les plans supérieurs.

 

D’autres fois, colère, haine, rancune, jalousie, vengeance etc retient l’Âme dans ce plan d’existence mais sans son corps physique.

 

L’attachement à des êtres ou à des biens matériels retient parfois aussi une Âme.

Certaines morts violentes arrachent l’Âme brutalement au corps et elle se retrouve désorientée, elle ne comprend pas que son véhicule (corps) est mort alors elle erre sur le lieu ou reste près des proches.

 

La notion de temps n’existant pas dans cette dimension désincarnée, elle peut errer ainsi pendant des siècles.

 

Parfois elle n’a même pas réalisé qu’elle n’a plus de corps physique, et même si elle le sait, son impuissance à se faire entendre dans les 2 cas génère de grandes souffrances.

 

Pendant les séances il m’arrive d’aider une Âme coincée car elle a un secret de famille à faire entendre ou encore car elle reste dans une émotion souffrante.

Lorsque l’Âme a la compréhension de ce qui la retient ou tout simplement qu’elle n’a plus de corps, elle part.

Laisser l'Âme d'un proche partir - régler ses conflits

Tout décès provoque émotions fortes, chagrin intense ou fait ressurgir de vieilles querelles non résolues.

 

Toutefois, parler sans cesse au disparu, rester dans le sentiment de manque, la douleur de la perte ou continuer à lui en vouloir, à l’accuser, lui faire des reproches retient cette Âme dans notre densité.

 

 

Il est vraiment important, quand c’est possible, de régler conflits et brouilles avec ses proches de leur vivant ou d’oser poser des questions sur les secrets de famille.
Autrement l’Âme emporte avec elle ces dissensions qui se transforment en karma pour tous les êtres concernés.

En réalité nous pleurons sur notre LIEN d’ATTACHEMENT !
que ce soient nos souffrances, culpabilités, rancunes, peurs d’être seul, abandonné, perdu ou tout conflit non résolu  !

 

il est important que je prenne conscience que la perte d’un être cher RÉVEILLE BLESSURES ET PEURS que j’ai à régler.

 

Faire son deuil est une étape nécessaire après un décès ou toute séparation.

Certaines personnes n’arrivent cependant pas à dépasser leur chagrin, leur attachement, elles vivent dans les regrets ou les souvenirs.
Elles se font du tort aussi bien à elle-même qu’à l’Âme de celui qui a quitté son rôle terrestre.

Car « maman, papa, frère, soeur, enfant, conjoint, ami » ne sont que des rôles tenus pendant un temps donné d’incarnation.
Quand l’Âme part, elle change de plan de conscience et quitte aussi son rôle!

 

Cela est valable pour nos amis les animaux aussi!!

 

Un être qui décède, son Âme a terminé sa mission et son rôle.

C’est accepter cela qui aide à faire le deuil de la séparation physique car sur d’autres plans nous restons reliés.

Pin It on Pinterest