Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

 

 

Guidance année personnelle

 

 

Chacun de nous évoluons dans des cycles de 9 ans. Les années personnelles vont de 1 à 9.

Mon année personnelle me place dans une vibration et une dynamique pour l’année.
Elle me donne une guidance sur les énergies auxquelles je devrai être attentives et celles qui me seront favorables.

Elle se combine avec la vibration de l’année civile.

Pour CALCULER mon année personnelle, j’additionne mon jour + mois de naissance + année en cours et je réduis par addition le chiffre final à un seul nombre compris entre 1 et 9.

 

Exemple :

Quelqu’un né un 28 aout :

en 2018 cela donne 28 + 8 + 2018 = 2+8 + 8 + 2+0+1+8 = 29 = 2+9 = 11 = 1+1 = 2
en 2019 cela donne 28 + 8 + 2019 = 2+8 + 8 + 2+0+1+9 = 30 = 3+0 = 3

ou, sachant que 2018 est une année 2,  je peux simplement additionner mon jour + mois + 2 = année personnelle :
28 + 8 + 2 = 10 + 8 + 2 = 20 = 2

Quelqu’un né un 14 novembre :

en 2018 cela donne 14 + 11 + 2018 = 5 + 2 + 2 = 9
en 2019 cela donne 14 + 11 + 2019 = 5 + 2 + 3 = 10 = 1

 

 

 

 

 

 

 

Année 1

 

 

 

 

L’année 1 intensifie l’énergie et les caractéristiques masculines (Yang).

C’est le démarrage d’un nouveau cycle de 9 ans propice à créer ma vie de manière plus engageante, satisfaisante.
Cette période m’amène à prendre conscience de tous les potentiels (potes en Ciel) et changements possibles qui s’ouvrent à moi. C’est le moment idéal pour innover. Ne pas hésiter. Se lancer. Oser prendre des risques professionnels, matériels, émotionnels, amoureux.

L’année 1 est synonyme de commencement, de mise en place, de structuration et souvent de décision. Elle met en œuvre ma créativité et mon individualité.

Vibration dynamique particulièrement favorable à l’initiative et à l’indépendance, pour concrétiser projets en attente, prendre des décisions engageant l’avenir. C’est l’année du changement !

Année riche en initiatives, en démarrages où les aspirations peuvent se matérialiser en actions concrètes :

  • ouvertures dans le travail (projets, promotion, mutation, nouvelle activité),
  • opportunités dans la vie sentimentale
  • évolution dans la conception de la vie.

La vibration 1 amène à être actif et entreprenant, il est déconseillé de se montrer passif et indécis.

Attention à l’hésitation ou le laisser-aller. Ne pas s’enfermer dans l’apathie mais ne pas foncer non plus à la légère.

Changement et renouveau signifie lâcher l’ancien et intégrer de nouvelles valeurs.
Pour cela j’intègre que les 9 dernières années sont derrière moi mais qu’elles ont été nécessaires à mon apprentis-sage pour avancer et évoluer. Encore faut-il que j’en tire les leçons pour passer à autre chose et ne pas retomber dans les mêmes schémas. Avec le recul je pourrai donner du sens à mes expériences, mes épreuves.

Ce nouveau cycle commence sous les meilleurs auspices dès lors que je libère les blessures, comportements, peurs, et croyances limitantes qui me rattachent encore à mes zones d’ombres.
Le profond besoin de changement se confronte à mes anciennes habitudes. Je vais donc apprendre à lâcher ces vieux schémas qui me freinent.
Cela suppose le courage de se regarder en face et d’accepter le changement. De se laisser couler dans le renouveau et l’inconnu de l’évolution. Je fais confiance !

Le premier changement doit s’opérer en moi. C’est ensuite que cela se répercutera à l’extérieur.
Changement et nouvelles expériences me guident vers une nouvelle compréhension de moi-m’aime.

 

Cette année je vais intégrer le sens du mot individualité.
Rien à voir avec l’égoïsme. Cette année est propice pour comprendre, accepter et affirmer qui je suis réellement au fond de moi.
Il s’agit de me prendre en considération et de m’écouter, de me respecter avant de me tourner vers les autres ou de laisser le monde extérieur décider et me dicter mes choix. Ce dont nous n’avons pas forcément conscience !

La vibration 1 permet aussi d’améliorer mon image, pour rayonner davantage, pour affirmer mon territoire.
Période bénéfique pour me recentrer sur soi-même, développer certaines facettes de ma personnalité, m’affirmer davantage face aux événements et à l’entourage.

Attention aux dérives : il s’agit de s’individualiser, devenir libre et indépendant du regard des autres, pas de s’imposer ou devenir arrogant, tyrannique ou agressif.

Donc cette année 1 me demande de me connecter à mon individualité, c’est-à dire de me concentrer sur moi, mes besoins, de faire preuve d’introspection, de poser mes limites, de définir ce qui est juste pour moi… sans que cela soit au détriment d’autrui.

Me suis-je déjà posé ces questions? 

– qu’est ce dont j’ai réellement besoin? est-ce que je respecte mes besoins?
– suis-je dépendant des autres ? de quelque chose?
– est-ce que je suis trop tourné vers moi et de fait je néglige, étouffe les autres?
– quel est mon désir profond, et que fais-je pour le mettre en oeuvre?
– qu’est ce qui me limite, me bloque dans ma vie professionnelle, amoureuse, amicale?
– est-ce que j’ose poser mes limites? me positionner?
– Comment est-ce que je parle aux autres ? est-ce que j’exprime mes opinions? je les refoule ou je les impose?

Ma réussite et mon bonheur ne dépendent que de moi et non de l’autre. Je me prends en charge !!
Il me faudra définir ce que je veux et croire en moi, avoir confiance en mes capacités (cap – à – citer) !
Définir mes limites, m’affirmer, oser dire non, oser dire tout simplement en disant « je », prendre conscience de mes besoins et les respecter.

 

L’année 1 m’entraine vers mon indépendance.
J’apprends à ne pas me reposer sur les autres car l’autonomie s’acquière seul. Compter sur soi- même  signifie : j’ai en moi la force nécessaire pour affronter les obstacles, prendre une décision. Je n’attends pas des autres qu’ils me sauvent, fassent pour moi ou m’extirpent de mes difficultés.

C’est se poser les questions :
– « qu’est-ce qui est juste pour moi ?
– Est-ce que je m’écoute en faisant cela ?
– Suis-je en accord avec moi –m’aime ? »

Par contre je peux avoir l’humilité de demander aide et soutien quand c’est nécessaire. Absolument tout vouloir gérer seul devient de l’orgueil ou de la tyrannie.

L’individualité me rend libre tout en restant dans la compassion et la lucidité de mes limites.

 

Être indépendant signifie aussi prendre conscience de mes propres dépendances : dépendant à l’autre, nourriture, argent, jeu, alcool, médicaments, ordinateur, réseaux sociaux, réussite effrénée, approbation d’autrui, reconnaissance à tout prix etc…

Cette année 1 est propice à me libérer de toutes mes entraves.

Cette prise d’autonomie peut m’amener à faire le ménage dans mes relations. Me détacher de certaines personnes par exemple ou cesser certaines relations toxiques. J’évacue autour de moi les gens qui me dévalorisent systématiquement, dénigrent mes objectifs, critiquent mes opinions (irrespect) ou ceux qui veulent me contrôler.
C’est cela mon indépendance : me respecter et avoir le courage de me défaire de relations que je garde par habitude, par commodités, parce que c’est la famille, parce que ceci ou cela au risque d’être confronté à l’incompréhension, aux reproches…

L’année 1 peut également réveiller certains antagonismes, attiser certains conflits notamment avec toutes les formes d’autorité incarnées par l’État, le patron, le père, la religion, un professeur etc., particulièrement si je commence à devenir actif et indépendant.

L’entourage peut se sentir menacé ou perturbé par mon énergie, mon rayonnement. Comme les autres n’ont peut-être pas encore pris conscience du nouvel ascendant du 1 ou de la nouvelle image de moi-même, une certaine incompréhension, pression ou contraintes pourrait en résulter.

Je garde une vision positive des situations conflictuelles car elles permettent de m’affirmer, de me libérer des habitudes pesantes qui m’enchaînaient.

 

Couple :

 

Je ne reste pas sur mes acquis et j’accepte d’avoir tort. Se remettre en question donne une nouvelle dynamique.
Je prends du temps pour me recentrer, faire le point, prendre soin de moi pour mieux être disponible à l’autre, en totale présence à l’autre quand nous sommes ensemble. 
Il est important d’avoir son espace d’indépendance pour se retrouver avec plus d’enthousiasme et d’attention à l’autre.
Toutefois ne vous perdez pas dans votre jardin intérieur ou vos activités en solitaire au risque de vous éloigner de l’autre.
Plus je prends conscience de mon individualité, de mes énergies propres, de ma valeur, plus je suis attentif et disponible pour l’autre.
Je canalise mon besoin d’action en vivant de nouvelles expériences en couple (mener un projet ensemble, partager les tâches quotidienne etc).

 

 

 

 

 

 

Année 2

 

 

 

 

 

Vibration féminine qui marque l’année de son influence : coopération, relations avec autrui, patience, intuition, réceptivité et disponibilité.

En année 1 j’ai expérimenté mon individualité, cette année je me retrouve face aux autres, avec les autres.
J’expérimente la relation à autrui.
Temps des amis, du service à autrui, des préoccupations sentimentales, de l’union ou au contraire temps de séparation, divorce.

 

Année du ralentissement, de la connexion à autrui.
Après une année 1 dynamique, dans le mouvement, cette année 2 je ralentis pour observer ce qui est en jeu dans ma vie, mes relations.
Je perfectionne, consolide ce qui a été entrepris l’année précédente. J’ai le temps pour m’occuper des détails, évaluer calmement les enjeux.

Je me relie à ce qui influence mes actes, mes relations à l’autre et à moi-même. J’observe les détails de ma réalité, comment tout s’inter-relie, je découvre toutes les inter-actions, les différentes énergies à l’oeuvre, comment les connexions entre moi et les autres et moi et le monde se manifestent.

Je suis à l’écoute de ce que les autres ont à dire. Cette année, je calme mon esprit : je suis dans l’écoute, le ressenti.

Je développe mon intuition et je me fie à elle pour prendre les décisions. Je fais confiance à ma guidance intérieure. Je sais si quelque chose me convient grâce à mon ressenti. Je  cultive ma sensibilité. En cela je suis capable de mieux être à l’écoute et attentif aux autres.

Je suis sensible à l’Invisible et je fais confiance à mes perceptions plutôt que de voir le monde avec le regard des autres. Ma réalité est ce que j’en perçois par mes ressentis.
Je ne laisse pas les autres construire ma réalité. J’apprends la patience avec moi-même comme avec les autres dans cette nouvelle vision des choses.

J’observe, j’évalue patiemment tout ce qui se passe autour de moi et en moi.
J’apprends à ressentir et à percevoir comment surmonter les épreuves et comment avancer chaque jour dans la vie plutôt que de foncer, contraindre les choses ou d’entrer dans le déni. Je vis ma  sensibilité ! Je vis ma réalité à travers mes émotions, mon intuition, mes ressentis.

Ressentir et développer son intuition demande du temps, de la patience et le désir sincère de coopérer avec elle. Avec constance et bienveillance envers moi-même j’intègre au fur et à mesure des situations vécues que mon intuition est un outil qui m’aide à comprendre et améliorer mon quotidien.
L’intuition provient de mes ressentis intérieurs et non de mes pensées extérieures.

Grâce à mon intuition et l’écoute de mes ressentis je suis plus à l’écoute des autres et surtout plus attentif à ceux qui cherchent à prendre le contrôle sur moi en détournant la vérité ou par la manipulation émotionnelle par exemple. Je développe la capacité à percevoir les mensonges, les faux-semblants et à percer les voiles d’illusions : j’augmente la confiance en mon intuition et mes ressentis.

 

Cette année me conduit sur le chemin de la coopération et de l’interaction avec les autres. C’est par la patience, la bienveillance et mon intuition que je parviens à me laisser porter par l’énergie des autres et à accepter leurs différences. Écouter les autres est important et surtout grâce à mon intuition et mon empathie je décode les messages qu’ils transmettent.

Je regarde les autres dans leur totalité d’être et pas seulement par le biais d’une facette qu’ils laissent transparaitre. J’intègre l’autre dans une vision élargie de l’être. Je peux alors entrer dans un vrai dialogue, une vraie réceptivité, empathie et compassion, sans jugement ni attentes. Il s’agit de mûrir, de m’épanouir au niveau de l’expression affective et de ne pas me laisser submerger par les émotions ni de refouler mes sentiments.

Par là même je deviens conscient des manipulations consciente ou inconsciente que j’exerce sur l’autre et que les autres exercent sur moi. Je me libère totalement de toute emprise. C’est ainsi que je réalise la force de l’amour inconditionnel aussi bien pour moi que pour l’humanité.

 

Attention à la rigidité et à l’impatience, je veille à ne pas m’accrocher obstinément aux schémas mentaux fixés l’année dernière.
Attention au doute qui pourrait saborder ma confiance et me faire abandonner les projets. Je regarde les autres, je m’inspire de leurs idées, je laisse les choses venir à moi, je coopère.

 

Si je ne développe pas une attitude compatissante et bienveillante envers les autres, je ressentirai principalement de la nervosité, des relations conflictuelles, le blâme, la culpabilité, la colère, la peur, l’hypersensibilité ou l’insensibilité, et des critiques continuelles. En réaction à cette négativité, je tenterai probablement de contrôler les autres, ou je laisserai les autres prendre le pouvoir sur moi.

Il est donc primordial que je sois attentif à cette dualité intérieure qui se répercute dans mes relations. En fonction de mon comportement et de la gestion de mes émotions et de l’écoute de mon intuition je m’attirerai harmonie ou conflit.

 

Le passage en année 2 peut éveiller certains conflits inconscients propres aux femmes : rivalités féminines, opposition mère-fille, jalousie entre sœurs (entre femmes), acceptation difficile de sa féminité.

S’il existe un tel désaccord émotionnel latent, il peut s’intensifier et prendre de l’ampleur. Possibilité de se retrouver dans des situations qui feront ressurgir ce problème et aideront à cerner la nature réelle de ce conflit pour mieux le dépasser.

 

Couple :

 

Je laisse l’énergie féminine de patience, douceur, sensualité se manifester. J’explore ma sensualité pour amener un renouveau.
Je ne laisse pas mon émotionnel m’envahir. J’apprends à le maitriser.
Je sors de la passivité et de l’indécision et je surprends mon compagnon (ma compagne) !

 

 

 

 

 

Année 3

 

 

Année  axée sur la créativité, les idées nouvelles, des facilités d’expression et d’échanges et surtout sur mon rayonnement personnel.

Grand dynamisme et optimisme, joie de vivre, envie de s’amuser. Je laisse mon enfant intérieur s’exprimer !
C’est le moment de m’exprimer par les différents moyens que la vie offre.

Vivacité d’esprit, créativité et sens du contact sont stimulés : j’en profite pour élargir mon champ d’action ou pour changer d’activité.

Cette année mise sur la légèreté, la vérité, l’amitié, la créativité, la communication, la beauté, l’optimisme, le rire et la joie.
Comme nous sommes dans un monde duel où toute chose a son opposé, la vibration de cette année 3  a également son côté sombre.
Si je ne laisse pas le côté joyeux, créatif et spontané de l’enfant me guider, ce sont la dépression, la tristesse, la culpabilité, les ragots, l’oppression, la destruction, le mensonge, la laideur, le pessimisme, le cynisme, la froideur, le rejet qui m’attendent. 
En même temps, si ces sentiments et expériences se présentent à moi, ces situations m’apprennent à conscientiser avec quelle facilité j’assimile le bonheur à des choses superficielles et creuses.

La vibration 3 favorise mon envie de m’extérioriser, de créer et d’échanger.

Elle m’engage à sortir de mes limites habituelles, à utiliser mon élan pour faire de nouvelles choses, améliorer mon savoir-faire.

Cette année m’entraine à travailler mon image, prendre soin de soi, à rayonner qui je suis.
Dans la continuité de l’année 2, je favorise mon intuition et j’écoute mes ressentis en veillant à ne pas laisser mes émotions déborder à tort et à travers.

Cette année m’engage à être authentique, à refléter ce qu’il y a de plus beau en moi. A être vrai.
Faire croire que tout va bien ou que j’ai confiance en moi alors que ce n’est pas le cas, les événements me conduiront à reconnaitre ces attitudes fausses.

Sauvegarder les apparences (appâts-rances) ne sert que mon égo mais au final ce sont mes relations qui en pâtiront. Vouloir plaire à tout le monde me fait oublier mon individualité et mon bonheur. Je n’aurai en retour que conflit, contrariété, insatisfaction et frustration.
Je ne cède pas aux « on dit », aux préjugés, aux ragots. Je cherche la vérité par moi-même.
Il est facile de céder à l’emprise du groupe, de l’image, des illusions. Cette année me met face à moi-même. Je vérifie par mes propres moyens. Tout ne semble pas toujours comme il se présente.
J’apprends à percevoir les choses au-delà de mes premières impressions et à me confronter à la réalité de la situation.

J’apprends cette année 3 à être dans le vrai, et être vrai avec moi-même avant tout : je me regarde en face, je suis honnête, sincère dans ce que j’éprouve, ce que je désire, ce que j’exprime. 
J’apprends à me montrer sans fard, dans la simplicité, la spontanéité, l’innocence de l’enfant.
Je comprends que nul besoin de faire semblant ( ce qui me crée en retour fourberies, méfiance, mensonges…), de projeter, juger, supposer car plus je suis authentique, spontané et confiant, plus j’attire à moi de belles choses.
J’émane ce que je suis et je crée dans ma vie ce que je souhaite profondément : être heureux.

 

C’est l’année de l’optimisme. Je cultive ce sentiment car il m’ouvre les portes sur tous les plans.
Être optimiste ce n’est pas renier mes problèmes mais avoir confiance que d’autres possibilités existent vraiment.
L’optimisme c’est tirer le meilleur parti de toute situation.

Je garde mes objectifs fermement à l’esprit. Je me concentre sur la finalité, je mets l’accent plus sur ce que je peux créer, sur la mise en oeuvre plutôt que sur ce que je peux en retirer. Les bénéfices n’en seront que plus grands.  Je reste centré sur mon but car je peux avoir tendance à me disperser.
Malgré toutes les opportunités qui s’ouvrent à moi, j’ai besoin de me concentrer car un esprit trop confus m’empêchera de  les utiliser de façon efficace.

Cette année 3 me rend attentif aux attitudes superficielles, aux bavardages sans intérêt et surtout à l’éparpillement ou aux dépenses inconsidérées.

 

Couple :

 

Je mise sur la communication et le rire pour consolider mon couple. C’est l’année pour s’amuser, laisser l’enfant intérieur s’exprimer.
J’ose la fantaisie, surprendre, je me laisse porter par l’enthousiasme et l’inventivité comme des enfants. Je laisse tomber les préjugés et les carcans pour vivre mon couple avec spontanéité comme des amoureux du premier jour.

 

 

 

Année 4

 

 

 

 

C’est une année où je récolte les 3 dernières années écoulées. Après avoir donné la priorité à mon individualité, mes émotions, mon intuition et mon bonheur, les contingences matérielles réclament à nouveau mon attention.

La vibration 4 met en valeur le domaine du travail et de la volonté : y prendre plaisir, m’investir plutôt qu’aller à contre-courant car cela ne ferait qu’augmenter les risques de mauvaises surprises ou de limitations inhérentes à cette vibration.

Année à la vibration stable et concrète. Favorable à de nouveaux projets, de nouvelles entreprises, aux perspectives professionnelles élargies, pour  entreprendre des projets.

Cette année me pousse vers mes limites personnelles.

La vibration sérieuse, ordonnée, pragmatique et travailleuse du 4 me pousse à définir un but spécifique vers lequel œuvrer et à définir mes priorités pour ne pas me perdre dans l’éparpillement et le désordre.
Je définis une direction qui m’est propre et je comprends l’importance d’avoir un objectif personnel.
Je me fixe un but qui a du sens et me permet de soutenir ma raison d’être. Je me focalise sur un objectif spécifique et significatif et je mets en oeuvre ce qui est nécessaire à sa réalisation.

Je deviens responsable. Je n’attends pas que tout se passe tout seul ou que tout aille pour le mieux. Je mets concrètement les choses en place pour atteindre ce but ou construire ce projet.

Toutefois je serai inévitablement confronté à des limitations, des retards qui engendrent frustrations et colère. Je me pose alors la question : « qu’est-ce qui est essentiel pour moi ? »

 

« Chaque chose en son temps » pourrait être ma devise de l’année afin que les bases de tout projet ou toute relation soit bien solide et durable. Sans précipitation ! On doit pouvoir compter sur moi.
Je serai donc amené à faire preuve de constance, d’organisation et de ténacité. J’apprends à être ordonné, méthodique et pratique. Voire même méticuleux sans devenir maniaque bien sûr!

Organisation et méthode signifie être capable de traiter diverses questions de la bonne façon, au bon moment, avec les bonnes personnes, dans le bon ordre d’importance, et dans la direction que je souhaite.

Si je n’établis pas de priorité et que je manque de volonté, je me restreins et je deviens victime de mon propre relâchement, inaction et irresponsabilité.

Face à l’adversité j’évalue tous les aspects de ma vie et je regarde en face où chaque aspect me conduit. Tout au long de l’année, lorsque je me retrouve dans une situation conflictuelle ou qui semble freiner, face à des situations difficiles qui m’éloigne de mon âme, de mes valeurs, je fais appel au pragmatisme.
J’établis les faits et je recherche les solutions susceptibles de changer les circonstances, ou qui puissent au moins m’aider à les traverser.

 

J’apprends alors l’ACCEPTATION.
Acceptation totale de la réalité et des situations ainsi que des émotions et sentiments qui m’animent.
Au lieu de les refouler je les laisse prendre leur place. Les accepter c’est les ressentir et intégrer les messages qu’ils me renvoient.

Au fur et à mesure des situations, des compréhensions se feront jour et je découvre une vision plus large de mes objectifs et de leur mise en oeuvre.

Et tout cela demande beaucoup de détermination et de volonté à tendre vers mon but intérieur profond, sans lâcher le morceau.

 

Cette année 4 me guide sur le chemin dun travail intérieur vers la progression et l’évolution. Pour que ce chemin entamé en année 1 se poursuive j’affermis en douceur et avec persévérance les valeurs et désirs de mon être.

L’année 4 passe pour être difficile et déroutante car elle place sur ma route des obstacles et des limitations pour me ramener vers ma réalité chaque fois que je me détourne de mon désir profond, de mes priorités, de ma réalisation personnelle.

Or ces épreuves me signalent ce qui coince dans mon cheminement. Avec un regard honnête et sans concession sur ce qui me bloque je fais le tri et je peux éliminer les aspects inutiles et futiles de ma vie. Ces banalités me distraient du but plus élevé de mon âme.
Je prends conscience des croyances et comportements qui m’entravent pour me concentrer sur ce qui est réellement et vraiment important pour moi.
Je réalise que nombre de choses dans ma vie ne sont que chimères et frivolités.

Alors qu’est-ce qui est le plus important? ma liberté d’être.
D’exister selon les désirs de mon âme, de concrétiser mes intentions les plus lumineuses.

Il me faudra beaucoup de volonté cette année pour mener ma barque sur les flots tumultueux et dépasser mes limites.

C’est pourquoi j’apprends à arrondir les angles et à accepter que faire de son mieux est déjà excellent, au risque de me heurter à un mur. Je revois mes exigences à la baisse ou tout simplement je les remets à leur place.
Me fixer des objectifs concrets m’aide à rester concentré et persévérant et se traduit souvent par des réalisations accomplies. Quoi que j’entreprenne cette année je vais avoir à effectuer un travail mental, émotionnel et/ou physique important.

Dans mes relations j’apprends, dans la continuité de l’année 3, l’honnêteté, la loyauté et la stabilité. Je reste ferme avec moi-même pour intégrer ces vibrations.
Je suis confronté à l’exigence, la rigueur avec moi-même et celle des autres.

J’expérimente la tolérance et la patience avec mes principes moraux et spirituels autrement des conflits de loyauté et d’honnêteté voire des conflits familiaux risquent de s’accentuer ou de se mettre à jour.

 

Mal intégrée, cette année me confronte à des privations possibles, de la fatigue, peu de temps pour les plaisirs et loisirs car je serai dispersé, tiraillé.   Attention aux accidents divers.

 

L’année 4 me confronte également aux problématiques liées à l’argent. Là encore volonté et acceptation me guident vers le meilleur pour peu que je ne freine pas les énergies.

 

Cette année donne une importance toute particulière à mes racines, mon ancrage. Cela passe évidemment par mes racines familiales. Année propice pour les libérations transgénérationnelles afin que mes « valises » s’allègent.

Je suis donc propulsé dans la question de mon identité profonde : qui suis-je et en quoi je crois.

Mon identité ne vient pas de ce que je fais dans la vie ou de mon rôle social. Mon identité se manifeste dans ce que je réalise de ma vie, de ce que je suis et comment je prends ma place dans le monde, des valeurs que je transmets.

Je vivrai certainement des situations qui me feront prendre conscience du poids transgénérationnel que je porte encore.
La famille, mon foyer prend une place essentielle à ma stabilité et à mon équilibre. Ils sont le refuge et le cocon dans lequel je peux me ressourcer et affermir les bases de ma personnalité, de mes engagements, de mon travail, de mon évolution.

 

L’année 4 me ramène au corps. Il est mon Temple sacré dans lequel mon âme peut s’incarner et à travers lui expérimenter la matière.
Grâce à mon corps, réceptacle de mon âme, celle-ci peut mener ses expériences et progresser dans son chemin vers Soi. Il est la matière solide et concrète de mon âme.
J’accorde donc cette année une attention toute particulière à mon corps. Je prends soin de mon corps physique.
C’est vraiment comprendre la magnificence de mon corps comme maison de mon âme.
Mon corps est le moyen d’expression de ma Conscience Supérieure pour me signaler ce qui n’est pas réglé, les blocages et tout ce que j’ai encore à alléger,puisque toute expérience, relations, ressentis, émotions passent à travers lui.
Il est un formidable outil d’évolution, alors je parle à mon corps, je communique avec mes cellules, je le respecte. J’ÉCOUTE MON CORPS!!

Dans le cas contraire il pourrait se rappeler à moi par des symptômes et accidents divers.

 

Couple :

 

Les tensions et les conflits remontent à la surface. Si les bases sont solides, le couple se renforce. Dans le cas contraire, mon couple s’effondre et provoque de grandes crises.

C’est le moment de construire mon foyer, d’envisager l’avenir du couple.
J’apprends à ne pas rester borné et à assouplir mon mental. Je fais appel à l’imagination pour revitaliser ma relation.

 

 

 

Année 5

 

 

 

 

 

Le cycle 4 de l’année dernière était limitatif et contraignant. Contrairement à l’année 4 où il fallait mettre en avant un tempérament de fourmi, une plus grande témérité et curiosité sont désormais recommandées.

5 est le chiffre de la soudaineté et de l’inattendu, de l’imprévu, de la liberté, du changement.

Cette année, j’intègre que je suis illimité et libre. Les événements vont me mener à reconnaître une opportunité lorsqu’elle se présente. Cela me demande de garder l’esprit ouvert et aventureux.

Il y aura sans doute plus de déplacements, voyages et de relations que d’habitude, voire des mutations, déménagements.

C’est un temps pour découvrir mon véritable potentiel en expérimentant des choses que je n’ai jamais vécues auparavant. Cette année est susceptible d’être pleine de nouvelles rencontres, de nouveaux lieux et de nouvelles possibilités.

5 est aussi l’année des plaisirs, des divertissements, de l’amour et du rayonnement personnel, de la liberté dans le but de m’épanouir.  C’est l’année des décisions à prendre pour me sentir libre, en accord avec moi- même. Cette liberté je la manifeste quand j’exerce mon libre arbitre.

Toutefois, qui dit liberté et changement parle aussi de choix et de RESPONSABILITÉS.

 

Je contacte cette liberté intérieure quand je suis capable de décider de mes choix en me basant sur mes ressentis.
Les choix libres passent par mes ressentis et mes émotions.
Les évènements vont me mettre face à des choix que je devrai prendre en fonction des prises de conscience de la réalité et de ce qui m’environne.
J’apprends à déceler le vrai du faux, à défier les illusions, donc à décider de ce qui me rend libre intérieurement, en toute conscience de ce qui m’entoure et de ce qui est en jeu.
Cela signifie aussi que mes choix se fondent sur ma compréhension du résultat probable et des conséquences de mes choix.
Je suis donc amené à prendre du recul, à ne pas juger une situation avant de l’avoir expérimentée.

Cette année m’apprends à devenir conscient de la façon dont UN seul changement peut provoquer des conséquences et  entraîner beaucoup d’autres changements en réaction.

Il est alors essentiel que je sois centré sur mes ressentis et attentif à mes émotions et ce qu’elles réveillent ou déclenchent en moi.

Les émotions refoulées et enfermées à l’intérieur de moi m’empêchant d’être libre. Elles exercent une pression, une contrainte consciente ou non qui me restreint et fausse par fois mon jugement et mes ressentis. Cette année, je décide de libérer toutes les émotions inexprimées et de mesurer le plein potentiel de l’écoute de moi-même.

En acceptant toutes mes émotions, sans jugement, je leur donne leur place et la faculté à me libérer. Regarder et accepter une émotion, la laisser vivre, la libère… et me soulage. Son énergie cesse de m’empoisonner.

Le 5 symbolise en effet l’homme qui prend conscience de sa liberté, de ses possibilités et commence à s’en servir avec sagesse.

 

Cette année me pousse au changement. Sans changement, je stagne. Certains changements vont se produire de façon soudaine et imprévue, d’autres seront engendrés par mes efforts propres. Le changement c’est m’ouvrir au mouvement et à l’accueil des opportunités qui s’offrent à moi. Si je résiste, je bloque de merveilleuses chances de progresser. Je reste donc vigilent et prêt à tout inattendu.

C’est l’occasion également de faire le tri dans la matière (rangez mes placards, trier mes papiers, classez mes photos…), les amitiés, et surtout dans mes pensées.

Je surveille mes paroles afin d’être positif, bienveillant et sans jugements.

 

Attention aux accidents de parcours et aux déconvenues quand les choses se font dans la précipitation et la résistance à ce qui est nouveau.

Attention à l’imprudence et aux excès car cela se paye.

 

Oser est le mot-clé cette année donc je n’hésite pas à prendre de nouvelles initiatives, des décisions engageant du changement dans ma vie car cela ne peut que m’enrichir sur de nombreux plans.

 

Mon besoin de jouir du présent et de m’enrichir de nouvelles expériences me donne l’impulsion nécessaire aux changements. Ce qui peut se traduire par la fuite de situations étouffantes, ou me pousser à me battre contre ceux qui cherchent à me limiter, à me bloquer.

Je vais me retrouver face à de la colère : la mienne ou celle des autres. Là encore c’est comment je me sens libre en moi-même qui détermine mon attitude et mes choix.

 

Couple :

 

Sensualité et fantaisie sont les 2 moteurs de ma relation amoureuse et sensuelle cette année.

La sexualité est importante et le regard de l’autre sur le corps est décisif, attendu, recherché. Le besoin de plaire, d’attentions peut dépasser la sphère du couple, donc je fais des choix en prenant conscience que ceux-ci vont impacter l’avenir de mon couple.

Pourquoi ne pas expérimenter ensemble pour sortir de l’habitude la sexualité sacrée ? le slow sexe ? le tao ?

C’est le moment de m’affirmer dans mes besoins et mes attentes par rapport au conjoint. L’envie de changement dans la routine, de découvrir d’autres aspects du couple peut le consolider si le partenaire suit. S’il résiste, des conflits surviennent et je serai confronté à des choix… pour avant tout ressentir, éprouver, vivre ma liberté intérieure.

Mon besoin de liberté et de nouveauté peut engendrer des malentendus. Mes envies nouvelles, mes besoins de découvrir de nouvelles perspectives, de pimenter mon couple voire m’ouvrir à d’autres aspects de la sexualité peut dérouter mon conjoint.

Le dialogue est plus que jamais primordial pour amener mon conjoint à comprendre mon besoin de nouveauté, de fantaisie, de changement, de voyage.

 

 

Année 6

 

 

Cette période sollicite mon sens du service, de l’engagement et ma capacité à répandre l’harmonie et l’équilibre avec Amour.

L’année dernière je gérais ma liberté intérieure, je faisais fi du conventionnel, des carcans de la société, des attentes, du convenu pour trouver mon espace de liberté.

En année 6 je m’engage envers moi-m’aime, à me respecter, m’affirmer, à mesurer MA responsabilité vis-à-vis de moi-même, au risque sinon, de ne pas être capable de m’occuper ou d’aider les autres.

De nouvelles responsabilités, des services accrus, des demandes amplifiées pourraient me surcharger et peser, devenir lourdes à gérer.

 

L’équilibre et faire des choix justes pour moi, plus encore qu’en année 5, est crucial cette année 6.

Cette année m’engage encore plus loin vers la voie de l’Amour et de mon libre arbitre, c’est-à-dire comment je gère l’amour de moi-même et la responsabilité de mes choix.

Cette énergie m’entraine dans l’engagement. J’accepte que cette année je suis sollicité pour engager mon temps, mes émotions, ma responsabilité, mon argent…

C’est l’année où je suis poussé dans le service et l’attention à l’autre, certes oui, tout en conservant mon libre arbitre, le respect de moi-même et l’engagement que j’ai d’abord vis-à-vis de mon propre bien-être.

L’engagement vis-à-vis de moi-même d’abord, pour me permettre d’aller sereinement vers les autres ensuite.

S’engager veut dire que je fais un choix conscient et responsable, il met en œuvre l’amour et la coopération.

Aimer l’autre ne signifie pas faire pour l’autre, à sa place, endosser pour lui. Je ne suis pas sa béquille!
Cette démarche me place en dépendance et en soumission. Les responsabilités, les services deviennent plus envahissants que réellement désirés. Dans ces cas-là, je contrains autant ma liberté que celle de l’autre. Je ne suis pas dans l’Amour de Soi ni l’équilibre.

Au contraire, la meilleure façon d’aider les autres est de les laisser être responsable d’eux-mêmes, en leur apportant le soutien nécessaire sans me retrouver prisonnier de la situation.

C’est trouver le juste milieu, l’équilibre entre l’aide, le service et la responsabilisation.

Sans me laisser asservir par les besoins des autres, je peux y répondre par l’Amour.

J’aurai parfois le sentiment de donner sans forcément être remercié.

Par exemple, l’entourage pourrait empiéter sur mon territoire habituel et chercher à profiter de moi.

Dévouement et sacrifice sont 2 extrémités dont je prends conscience pour trouver la voie du milieu, de l’équilibre.

La patience, la compassion et l’acceptation vont me mettre à l’épreuve et face à moi-même cette année 6 si j’accepte de m’engager dans l’amour de moi-même.

Je m’attirerai toutes les expériences nécessaires afin que je devienne conscient du choix et de la responsabilité qu’il est primordial que je fasse d’abord pour MOI.
Face à ces nouvelles sollicitations et demandes j’évite de subir et de me faire exploiter par ces nouvelles responsabilités.

Je veillerai donc à ne pas endosser des responsabilités qui ne m’appartiennent pas ou dont je souhaite délester les autres, par sens du « service », par devoir, par crainte. Je suis attentif à ce qui me motive à les endosser.

Les situations me renverront alors que j’agis pour de mauvaises raisons, par culpabilité ou par peur, ce qui ne construit rien de durable ni de juste et je vivrais frustration, désarroi, négligence, animosité, ressentiment. Culpabilité ou peur m’imposent une situation dans laquelle je ne choisis pas ni ne suis dans l’Amour. En année 6 je découvre la liberté de m’occuper de mes vraies responsabilités avec amour et spontanéité.

En me respectant moi-même, je suis capable de respecter l’autre dans ses difficultés, dans ses compréhensions, dans son cheminement.
C’est ainsi que je pourrai d’autant mieux aider les autres, les amener à la guérison et me mettre au service de la communauté.

Je vais donc réviser mes croyances, mes idées, ma conception de la Vie obsolètes pour m’ajuster à la vibration de cette nouvelle année.

Je serai également attentif à ne faire aucune promesse, aucun engagement que je ne pourrais pas tenir.

 

Cette année sous le signe de l’union redonne l’importance à la coopération, aux associations, à créer des partenariats, à me faire des amis, à élargir mon horizon relationnel.

Cette année j’ai aussi besoin de plus de compréhension, d’un cadre sécurisant ainsi que de sympathie.

De nouvelles relations se créent, certaines moins favorables à mon éveil évoluent ou bien prennent fin.

 

Je valorise ma démarche de prendre ma place dans le monde, de m’inter-relier aux autres, de sentir la joie de me mettre au service d’autrui en collaboration et en faisant un vrai choix responsable.

Cette place je la prends en mettant en oeuvre mes capacités, mon sens du service, la coopération, l’Amour; en étant vigilant à ne pas m’oublier en chemin en me pliant aux exigences des autres.

Rapprocher les gens, rassembler et user de diplomatie sont des qualités que je mets au service d’autrui. Cela me donne le sentiment apaisant d’appartenir à un groupe, une famille. Je prends plaisir à jouer les médiateurs et mesure l’importance du service dans les groupes, associations, dans la famille, au travail…

Je me sens valorisé, apprécié, reconnu, entouré, intégré. Cependant attention à ne pas perdre ma dignité et l’estime de moi-même.
Cette année 6 m’apprend à sortir du jugement et de ce qui est présenté comme acceptable ou tolérable par la société ou toute autre autorité. Personne n’a le pouvoir de me dicter ma conduite ou ma façon de penser ou de m’imposer quoi faire de ma vie.

Je ne recherche aucune autre approbation que la mienne et je fais confiance à mes propres ressentis pour découvrir ma Vérité. Je reste en quête pour découvrir le monde de mon point de vue, avoir ma vision personnelle de la vérité plutôt que laisser suppositions et on-dits me dicter leur loi.
C’est l’engagement de ma responsabilité que d’exercer mon Libre Arbitre. 

J’expérimente alors l’immense satisfaction de parvenir à me guérir et également d’aider les autres à se guérir eux-mêmes.

 

Côté argent investissements et finances sont favorisés.

 

Attention à la morosité et à ne pas se laisser dominer, submerger par son environnement, ou s’immiscer constamment dans les affaires des autres.

 

Couple :

 

Temps des unions, des mariages.

S’il existe des tensions latentes, elles risquent de s’aggraver afin de m’amener à en comprendre les causes et à les résoudre. Le sentiment de solitude, de donner sans être récompensé en retour, peut m’éloigner de mon conjoint.

C’est l’année de la guérison de mon couple ou de son éclatement car encore une fois, j’ai la responsabilité de faire le choix le plus aimant et le plus juste pour moi.

Rester dans une relation insatisfaisante ou par habitude ou par peur d’être seul me prive de ma liberté et de mon entière responsabilité envers moi-m’aime. Mon premier engagement doit être pour mon bien-être et mon évolution.

Ainsi je suis plus honnête et disponible pour l’autre.

Possibilité d’éprouver un plus fort besoin affectif qu’à l’accoutumé.

L’amour vrai et inconditionnel ne peut être ni acheté, ni vendu, ni manipulé, ni contrôlé d’une quelconque façon. C’est le manque de compréhension qui crée des croyances erronées et les malentendus. L’amour véritable ne fait jamais souffrir. C’est la perte de l’amour qui fait souffrir. Dans ma peur de perdre l’amour je m’accroche à l’autre et la relation s’altère. Cet amour dysfonctionnel blesse au lieu de faire grandir et d’apporter la joie.

Toutefois, aimer l’autre exige d’exprimer tout sentiment ou toute émotion, de dialoguer afin de réaliser l’importance du pardon.

Ne pas utiliser sucreries et chocolat comme dérivatif des problèmes affectifs !!

 

 

 

Année 7

 

 

 

 

L’année dernière j’étais tourné vers les autres et la compréhension que je peux aider sans devenir esclave.

L’année 7 est soumise à l’influence d’une vibration qui pousse à l’intériorisation, à prendre du recul, à me détacher.
Je serai attiré par de nombreux moments de solitude, par le besoin de me retrouver avec moi-même, de faire le vide pour intégrer certaines connaissances, certaines compétences, certaines valeurs.
Cette année est supposée être plus calme et basée sur l’intériorité pour m’aider à intégrer les réponses aux questions que j’ai souvent évitées.

Cette année d’introspection  et de remise en question me donne l’opportunité de redécouvrir l’être que je suis maintenant, là où j’en suis et de lâcher prise à mon ancienne version.

En fait, j’avance dans une période où je lâche les aspects matériels, sentimentaux et financiers. Je ralentis le plan de l’activité matérielle afin de prendre du recul, de contempler et si besoin de réfléchir aux changements qui s’imposent, ce qui ne manquera pas de trancher avec l’activité bouillonnante des années 5 et 6.

 

Cette année me pousse à écouter mes émotions, à analyser, suivre mon intuition, réfléchir.  Ma foi en l’Univers sera mise à l’épreuve.

C’est une année de centrage sur soi. C’est une année pour planifier, apprendre, étudier, pas vraiment pour entrer dans l’action. Cette année tourne au ralenti, demande de la patience.

Cette lenteur peut entrainer frustration et inquiétude et la peur de stagner. Or, ralentir n’est pas de l’inertie ni une absence d’évolution. C’est un moyen de progresser de façon plus stable, plus consciente et d’obtenir des compréhensions profondes sur mes questionnements.
Je mets à profit ce ralentissement, ce centrage pour affiner mon intuition, et acquérir l’expérience intellectuelle et émotionnelle pour engranger connaissances, compréhensions, prises de conscience afin de les potentialiser l’année prochaine.
Cette période calme est destinée à élever mon niveau de conscience et à sonder davantage mes motivations et mes peurs.

Je cultive mon jardin intérieur, je prends soin de mes émotions, de mes « crises existentielles » afin de m’en faire une force qui me mènera à la réussite l’année suivante.

Cette année je prépare ce que je récolterai en année 8.

 

Cette année la réflexion et les questionnements prennent une place très importante. L’introspection et l’intériorisation signifie que je m’observe.
La vibration du 7 est favorable pour modifier certaines de mes conceptions et habitudes en prenant du recul et en lâchant prise sur la situation et surtout sur les conditionnements.

Je suis attentif à mon inter action avec les gens, dans le monde. Je prends conscience que le monde, mon environnement et les personnes reflètent la vision de ma réalité.

L’extérieur n’est que le reflet de ma propre vision intérieure et de mes croyances propres.

Les événements, les attitudes des personnes me renvoient ce qui est en moi, ce que j’ai encore à régler, à pardonner, à découvrir, à améliorer.
J’apprends à reconnaitre ces filtres et ces informations qui me renseignent sur moi-même. Ce qui me dérange, ce qui m’affecte sont les aspects de ma réalité que je peux ou souhaite changer.

Cela demande de l’humilité et de la patience. D’où la nécessité de prendre du recul, le temps d’observation et de méditer.

Si une forme de solitude m’est nécessaire je veille toutefois à ne pas me replier sur moi et m’isoler complètement car les remises en question stériles, les idées noires ou dépressives me guettent. Ma tendance à fuir le bruit, l’agitation, à être plus détaché, pourra être interprété par mon entourage comme de la distance ou de la condescendance ce qui pourrait créer malentendus et conflits.

 

Parce que l’énergie du 7 pousse à la réflexion, à la cogitation elle me révèle les manques et tout ce qui reste encore à accomplir, tout le chemin à parcourir dans ma vie.
Cela peut être effrayant, déstabilisant et déprimant. Je peux avoir l’impression d’être perdu dans le flux de la vie, de ne plus savoir où j’en suis, et cela induit une sensation de vide.
Surtout je ne me laisse pas envahir par la lassitude et le pessimisme. J’explore ce sentiment de vide et je découvre que ce « manque », ce « vide » sont des parties de moi latentes prêtes à émerger. Ce sont des potentiels « oubliés » que je peux valoriser.

Quand mon mental devient trop fort il me fait tourner en rond autour du pot. L’analyse excessive est une forme de déni. Trop analyser signifie que j’ai déjà trouvé la bonne réponse mais que je refuse de l’accepter.

Je ne force pas le destin par mon mental en voulant tout contrôler et forcer les événements. Cela ne fait que bloquer les énergies. Je régule mon mental qui met l’accent sur la logique, le connu, le raisonnement pour me fier à mon intuition. C’est par mes ressentis et une réflexion saine et objective que je découvre où j’en suis (exactement au bon endroit et au bon moment dans les bons temps !) et quel est mon idéal. Je laisse les choses venir à moi.

Je ne me laisse pas perturber par le doute, le découragement, la confusion venant de l’extérieur et également par les restrictions matérielles. Ces émotions et ressentis m’aident à relativiser, à écouter et à cultivez la sérénité et la confiance que tout est juste, tout est apprentissage.

Si l’année 7 se prête à la réflexion, à la méditation, des surprises et beaucoup d’évènements peuvent survenir :

  • des expériences harmonieuses si j’accueille et suis mon intuition, si je m’ouvre à la voix du cœur sans chercher à forcer les événements.
  • des évènements moins agréables pour les matérialistes et si je m’accroche à mes certitudes mentales.

 

Schématiquement l’année 7 est une période d’harmonie si je reste centré, si je m’écoute, dans le cas contraire c’est une année de solitude et de privations.

Il est particulièrement important cette année de prendre plaisir à ce que je fais pour éviter morosité et cogitation stérile.

Même si la vibration 7 insiste sur l’introspection, la réflexion et restreint les possibilités matérielles, je ne  délaisse pas les tâches quotidiennes et concrètes pour autant !

 

Le domaine de l’argent est en principe peu favorisé.

 

Couple :

 

Tendance à être un peu absent, lointain, en recherche de moi-même.
Pour maintenir mon couple je mets les choses à plat. Je reconnais en l’autre mes propres qualités mais aussi mes failles, blessures et je m’attèle à les guérir.

Les années 5 et 6 mettaient la sensualité et la fantaisie en avant, cette année 7 je mise sur les atouts intellectuels et spirituels… sans m’enfermer dans le mental. Sensualité et intellect, les 2 sont compatibles !

 

 

 

 

Année 8

 

 

 

 

 

Année de l’abondance, de la récolte de ce qui a été semé en années 6 et 7.

En fonction de ce qui a été vécu, surtout comment l’expérience a été acceptée, gérée, intégrée, en fonction de ce qui a été engrammé ou libéré les années précédentes, c’est l’année de la moisson plus ou moins positive, agréable, fructueuse.

Ces récoltes dépendent en grande partie de combien d’amour j’ai engagé dans ce que je fais. La finalité de toutes ces expériences est de comprendre que l’amour possède de nombreuses formes différentes et qu’il est ma plus grande force.

 

À l’image de son graphisme, cette année est double et m’entraine dans une énergie aussi bien spirituelle que matérielle.
Cette année je peux balancer entre un mouvement d’ascension comme d’involution, de grande joie, d’abondance, d’amitié comme de matérialisme, de dépression, d’abus. Risque de passages de hauts et de bas, de confiance, optimisme et de découragement, dévalorisation.

La vibration 8 est très énergétique, elle accentue autant la réussite que les échecs.

Mal vécue elle s’accompagne de pertes, déceptions, échecs et même d’accidents, physiquement je passe par des moments de grande vitalité et une foule de petits maux.

 

Cette année me demande de travailler l’ÉQUILIBRE INTÉRIEUR, de rester concentré sur ma lumière intérieure quoiqu’il se passe autour de moi.

Elle m’invite à me laisser porter par le flux de la Vie pour accueillir l’abondance sur tous les plans.

 

L’année dernière a été profondément émotionnelle, pleine de réflexions et parfois déstabilisante, cependant elle m’a permis de répondre à de nombreuses questions concernant qui je suis vraiment et pourquoi ma vie est telle que je la vis. Ce chemin m’était nécessaire pour comprendre ce que je veux vraiment, quelle est ma valeur et mon rôle dans le monde.

Cette année j’expérimente le lien, l’équilibre entre le matériel et la spiritualité.

Je vais expérimenter que le monde concret, la réussite sociale, l’ambition et l’exercice du pouvoir doivent avoir comme finalité l’expansion, l’aisance, la croissance de tous et pas seulement de mes intérêts personnels. Je poursuis une finalité non pas égoïste mais coopérative et bienveillante pour le bien du plus grand nombre.

La vibration de cette année accentue la puissance, le gout de l’argent, l’organisation mais dans le but d’élever le niveau de vie de la communauté, de résoudre des problèmes, de trouver mon équilibre.

Cette année est axée sur la notion de pouvoir. Le pouvoir que je prends aux autres, que je donne aux autres sur moi, le pouvoir subis ou dont j’abuse.

Je vais mesurer combien le pouvoir est lié à ma propre puissance de création illimitée.

Le but est de comprendre toutes les facettes du pouvoir, les bonnes comme les mauvaises, afin d’intégrer toutes les compréhensions et conscientisations indispensables à l’affirmation de ma puissance avec intégrité.

Pour manifester ma puissance de création je vais apprendre à avoir profondément foi en moi, en mes capacités, en ma force intérieure, que je suis capable de créer ce que je désire.
Ma puissance s’exprime quand j’ai compris dans mon cœur comment intégrer et manifester toutes les données, toutes les expériences, tous les événements.

Cette année me pousse à adopter une juste compréhension des informations, des faits et des énergies, et en conséquence à donner une valeur spirituelle à la matérialité, aux contingences du quotidien.
C’est ainsi que je peux manifester ma puissance de création : quand j’ai conscience de comment mettre en œuvre cette énergie créatrice, avec toutes les données et les énergies en œuvre. Concrètement j’apprends à utiliser et vivre les Lois de l’Univers.

La vibration de cette année me permet de réaliser de grandes choses, d’évoluer dans l’abondance dès lors que je définis clairement ce que je souhaite.

Cette année étant ambivalente dans ses énergies, je vivrai probablement stress physique, mental et émotionnel. Je prends donc le temps nécessaire pour me reposer et régénérer mes énergies, même si je crois que je n’en ai pas besoin. Je veillerai à ne pas m’épuiser à la tâche.

En fonction de ce que j’ai investi dans ma vie (émotions, compréhensions, liberté, optimisme, croyances…) l’argent cette année sera dans le flux de l’abondance : accroissement des revenus, avancement dans le travail, opportunités financières, gains divers… ou au contraire dans le flux de l’infortune : je règle des dettes, l’argent part de tous les côtés (PV, pannes d’appareils, arnaques, incidents, frais imprévus…)

Cette période exigeante me demande engagement, courage, ambition, maitrise, discernement, vigilance.

La vibration du 8 me confronte à ma capacité à rebondir face aux situations difficiles et à rester dans ma lumière.
Les expériences m’invitent à être prêt à me battre, à me relever après les échecs, à m’affirmer avec détermination sur le plan concret, exigent de rester concentré et centré sur mon cœur, dans le ressentis et l’intuition.

Le mental est une aide précieuse pour rester déterminé et cohérent mais il ne doit pas prendre le pouvoir sur moi.
La capacité de raisonnement et de logique peut me soutenir dans certaines épreuves, toutefois c’est l’écoute de mes ressentis et la confiance en mon intuition qui augmentent ma puissance et mon potentiel de création.
C’est l’équilibre à trouver entre mental et cœur.

 

Cette année me met face aux défis liés au dépassement de soi, à l’argent, à l’organisation, au pouvoir. Encore une fois, selon ce que j’ai semé les dernières années et ce que j’ai encore à régler, je vais me retrouver face aux notions de manipulation, trahison, injustice, hiérarchie, compétition, autorité.
Soit je subis jusqu’à ce que j’intègre les pardons, prises de conscience nécessaires à mon évolution, soit je peux devenir tyrannique, exigeant, manipulateur, abuser de mon pouvoir sur autrui.

Pouvoir et puissance sont 2 aspects différents.
Ma puissance se trouve dans mon cœur, une fois que toutes les expériences sont intégrées, devenues compréhensions et consciences.

 

Couple :

 

Je fais des concessions, je suis plus souple. J’évite de critiquer et d’être exigeant pour un rien. Je prends conscience de mon pouvoir d’attraction sur l’autre et je n’en use pas pour le manipuler.

Attention aux jalousies qui resurgissent de blessures émotionnelles non résolues.

Je ne rejette pas sur l’autre mon état émotionnel ou de santé en dent de scie qui oscille entre période de vitalité et période d’asthénie, ce qui peut être très perturbant pour le conjoint.

 

 

 

 

 

Année 9

 

 

 

 

 

Synonyme de bilan : cette année achève un cycle de neuf ans.

C’est le moment idéal pour régler mes problèmes, clore les affaires, terminer les contrats inachevés, ou changer les associations non satisfaisantes.

C’est l’année de l’achèvement et de l’aboutissement avec des possibilités d’épanouissement et la nécessité de ré-ajustage. Cette année dépend beaucoup de ce que j’ai vécu et semé dans le passé, des réalisations qu’il reste à achever. 

La vibration du 9 m’exhorte à affronter la réalité de mon passé dans sa totalité et sans concession et à prendre conscience de la façon dont ce passé impacte ma réalité présente.
C’est maintenant que je décide ce que je veux créer dans mon futur. Je réfléchis aux changements que je souhaite apporter à ma vie.

Cette année me pousse vers une remise en question et un profond nettoyage pour repartir délesté et déchargé pour le cycle suivant.
Il est nécessaire de me libérer des liens parfois inconscients avec les personnes dont la relation me pèse, m’enchaine, me limite ou qui ont une mauvaise influence.

Ce n’est pas toujours évident de reconnaitre mes erreurs, de laisser remonter à la surface des souvenirs souffrants et des émotions douloureuses.

Je reconnais néanmoins que tout ce que j’ai vécu par le passé est le chemin indispensable qu’il m’a fallu parcourir pour arriver là où j’en suis aujourd’hui, c’est mon passé qui me construit et fait de moi ce que je suis maintenant et ce que je peux décider pour mon avenir.

Cette année j’ai l’occasion de regarder en face ce passé, de revenir sur mes blessures afin de les lâcher.
Tant que je les retiens ou que je les refoule je vis et revis les mêmes situations et les mêmes émotions.
Quand je m’accroche à une émotion ou que je rejette le blâme sur les autres ou sur ce qui m’arrive, je m’enferme dans un cycle souffrant.

Il me faudra courage et discernement pour traverser mes émotions et mes blessures. Ce n’est que par ce chemin que je peux me libérer du passé et renaitre à du nouveau. L’enterrer ou le nier ne sert à rien, il est toujours là. Plus je refoule le passé, plus il se renforce.
Et son énergie limitante peut se manifester dans mon corps par des symptômes qui peuvent devenir très importants.

Alors je profite de la vibration de cette année pour faire de la place en moi, accepter ce qui a été au lieu de le refouler.

Je considère cette année comme un allègement, une libération et une chance d’évoluer.

Il est vrai que pour libérer et transmuter mon passé je serai amené à revire des situations, des émotions, des souvenirs plus que désagréables. Il est donc normal que cette année sera axée sur l’émotionnel.

Je pourrais être à fleur de peau, et j’éprouverai mon entourage pour être certain de leur amour. Le besoin d’être rassuré sur l’amour et la sincérité des autres ne me donne pas l’effet escompté.

Je suis dans un cycle où d’anciennes émotions remontent à la surface, en même temps je vis de nouvelles émotions et ces nouvelles émotions déclenchent à leur tour de vieilles émotions sous-jacentes qui demandent à être libérées.

Un vrai tourbillon !

Or, les événements, situations, incidents que je vis ou revis, de bien des manières différentes, sont des rappels, des réactivations du passé, reliées à des schémas, des croyances, des blessures ou des comportements que j’ai à lâcher et modifier.
Donc tant qu’une partie de moi reste bloquée dans le passé ou à une émotion liée à mon passé, je ne peux vivre pleinement dans le présent. Mon présent est freiné et dépendant de ces parties de moi prisonnières du passé.
Il est donc nécessaire que j’accepte ce qui me limite pour que je puisse récupérer ces zones d’ombre et les mettre à la Lumière.

Au lieu de retenir leur aspect pénible je regarde leur aspect salvateur pour m’alléger et repartir sur des bases assainies.

J’apprends tout au long de cette année comment me libérer du passé en prenant conscience de l’emprise que je donne moi-même à mon passé sur ma vie.
Je réalise combien je lui donne de pouvoir. Aussi longtemps que je reste victime des situations du passé je le laisse me diriger.

Pour le lâcher et avancer j’accepte que j’ai attiré à moi ces expériences, aussi atroces puissent-elles paraitre au regard humain.
Tant que je n’ai pas compris quelque chose, je revis une même situation, les mêmes émotions sous des aspects divers jusqu’à ce que j’intègre le message.
Une fois que j’ai complètement pris conscience des mémoires, schémas croyances… je suis en mesure de lâcher ces nœuds.
Alors je ne ressens plus d’émotions néfastes.

Lorsqu’une situation, des paroles ne me blessent plus et cessent de m’affecter je sais que ces énergies ne font plus partie de moi.
Je suis par conséquent dans le détachement. La compassion est liée à ce détachement.
L’accord toltèque « ne prends rien contre toi » ramène à ce détachement.

Et cette année m’oriente vers l’altruisme et la compassion.

Pour me détacher de mon passé j’intègre dans mon cœur que je suis le seul responsable ce qui est arrivé. C’est un choix de mon âme pour évoluer. Tant que je reste dans la peur, la colère, la rancune, la haine… je revis mon passé.
Lorsque j’ai compris que je me suis attiré cela pour grandir, je peux cheminer vers le pardon de moi-même et l’Amour de moi-m’aime.
Cette année m’enseigne que tout a du sens sur le plan divin et que rien ne sert de s’attacher au passé. Cela ne me rend que malheureux.
Tandis que accepter le sens profond de mes blessures, de mes émotions, m’amène à les libérer et à me soulager de ce poids.

Surtout je ne rejette pas la faute sur autrui ni ne blâme ce qui est extérieur, comme le destin, les événements eux-mêmes, les personnes.
Rejeter sur autrui revient à être dans le déni de ce que je vis. Et la Vie se chargera déjà de me ramener à l’ordre et dans ma responsabilité.

C’est pourquoi je serai vigilent à  cultiver le détachement et la sérénité. Je veillerai à ne pas me laisser emporter par le flot émotionnel car gare à la déprime, ou à réagir sous le coup d’une forte émotion qui me désaxe et me donne une vision erronée.
Me détacher m’aide à dédramatiser et relativiser. Voir les choses sous un autre angle. Surtout quand je fais le tri autour de moi, quand des relations, amitiés ou travail s’arrêtent.
Une porte doit parfois se fermer pour que d’autres puissent s’ouvrir.

Cela signifie aussi que je change de vibrations énergétiques et que j’avance vers autre chose, vers d’autres personnes qui me correspondent mieux. C’est terminer l’ancien pour laisser la place à du re-nouveau.

Je ne confonds par contre pas détachement avec froideur ou déni.
Le détachement me met dans une acceptation et une neutralité face à ce qui m’arrive, c’est-à-dire que je suis dans le lâcher prise et la confiance que tout a du sens et que tout est pour un mieux…

Déni et froideur ne font que masquer un mal être qui grandira et me « poursuivra » jusqu’ à ce que je sois prêt à accepter et libérer. Fuir la réalité laisse les situations se détériorer.

L’énergie du 9 me porte à écouter mon cœur, à rester en accord avec moi-même et à garder l’esprit ouvert et lucide quoiqu’il se passe.

 

Je me laisse porter par mes désirs de découverte et d’ouverture d’esprit.

Je n’entreprends rien de nouveau cette année car ce serait voué à vite se terminer ou na pas aboutir du tout.

 

Couple : 

 

Je me pose des questions, je tente de mettre les conflits à plat. Cela peut devenir une force vivifiante et constructive pour le couple ou au contraire le chambouler  au  point de rupture.
J’ai besoin d’être rassuré, choyé et en même temps d’être surpris, de découvrir de nouvelles expériences.

 

 

 

 

 

 

 

Pin It on Pinterest