Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Nombre de la perfection, de la conscience et de l’évolution qui passe par l’intériorisation et l’intégration des Lois de l’Univers.

Nombre de la lumière, de la méditation : les 7 états spirituels qui permettent le passage de la Matière à l’Esprit (énergie des chakras).
Union du 3 (- Trinité) et du 4 (- monde de la matière).

Associant le 4 = la terre (avec ses 4 point cardinaux) et le 3 = le ciel, 7 représente la totalité de l’univers en mouvement = totalité de l’espace-temps.

Nombre de l’arcenciel. Il relie la matière à l’esprit, le haut et le bas.

7= intégration du Moi, reliance à son Soi Intérieur.

Le 7 possède un pouvoir, ne serait-ce que par l’énergie de transformation qu’il augure.

Dans les contes de fée, le 7 symbolise les 7 degrés d’évolution de la conscience : le corps physique, l’émotion, l’intelligence, l’intuition, la spiritualité, la volonté et la vie.

Sept est le nombre des cieux bouddhiques, c’est aussi les sept pas du Bouddha.

 

Symbole des 7 cieux, des 7 hiérarchies angéliques, des 7 ordres planétaires, des 7 demeures célestes etc…
7 jours de la création ; une octave = 7 notes.

En Égypte Antique, 7 est symbole de vie éternelle.
Le nombre sept est caractéristique du culte d’Apollon : les cérémonies apolliniennes se célébraient au septième jour du mois.
En Chine également, les fêtes populaires avaient lieu le septième jour.

7 apparaît dans d’innombrables traditions et légendes grecques : les sept portes de Thèbes, les sept fils et sept filles de Niobé ; les sept cordes de la lyre, les sept Hespérides, etc.

 

 

Lettre hébraïque : Zayin (flèche, arme). Relation à l’autre, guerre, conflit, face-à-face, questionnement, temps, cycle, multiplicité, lois morales.
Afficher l'image d'origine

 

 

Pierre associée : améthyste

 

 

Éléments : eau et terre

 

 

Mots-clés : Foi, confiance et ouverture.

 

 

Mémoires du 7 :

Problématique d’être parfait, conforme aux exigences.
Beaucoup de jugement, d’humiliation, de maltraitance.
Programme familiaux de correspondre à une image, ne pas sortir du moule.
Le respect des convenances et les apparences priment sur tout le reste.

 

 

Lettres correspondantes : G P Y

 

G :

Mémoires : 

Abus de pouvoir, attitude tyrannique.
Égocentrisme, imbus de soi qui a entrainé la chute de l’être ou du clan.
Éloignement et séparation du clan. Exil. Abandon d’enfant.

  Sensible, intuitif, exigeant. A besoin d’aller à l’intérieur de soi-même, de méditer. Son domaine est davantage celui de la pensée, de l’étude, de la recherche, de la méditation et de la religion que de l’action. A de l’ardeur au travail, un esprit logique, un désir de perfectionnement.

Difficulté à s’exprimer, introversion, peur de la colère des autres. S’isole, solitaire ou au contraire cherche l’attention des autres en ramenant tout à lui. Personne qui prend tout contre elle ou ramène tout à elle, pour se recroqueviller ou écraser les autres.  Veut prendre beaucoup de place dans la vie. Susceptible, entêté, a des opinions très tranchées. Esprit obstiné voire obtus.
Attention à l’égo car tout ramener à soi peut devenir un abus de pouvoir. Attention à ne pas se perdre dans les détails.

 

 

P :

 

 

 

Mémoires :  Relié à la famille, aux traditions. A agit par « devoirs et obligations ». Conflit avec le père, l’autorité, tout ce qui représente symboliquement le patriarche. A abusé de ses privilèges, de sa position sociale et de son pouvoir. Manque de racines familiales (absence d’un parent, manque de repères, de limites, etc).

  Aime, véhicule et transmet les traditions. Rassemble autour de lui comme un patriarche. Attiré par la pensée, les études, la philosophie, la méditation ou la religion. Recherche constamment la réussite dans tous les domaines : très exigeant, veut la perfection. A besoin d’entretenir des relations sociales car ne supporte pas d’être seul et inutile.

  Recherche ses racines, sa place dans la généalogie. Peut montrer une certaine avidité pour le pouvoir, le luxe. Discret, secret, provoquant, distant et froid, perfectionniste. A du mal à exprimer et à partager ses sentiments. Fait par devoir, par tradition familiale plus que par plaisir. Se conforme aux lois et traditions. Démontre un caractère plutôt taciturne, introverti, et supporte mal la frustration.

 

Y

Mémoires :  Agressions nocturnes. Personne battue, maltraitée, violée ( a subis ou fait subir).
Personne brisée, humiliée.
Taire la mort ou la manière dont la mort est venue : suicide, meurtre, maladie honteuse.
Rancœur liée à des séparations dans le clan.
Problématique d’identité : enfant élevé par 2 mères, placé chez d’autres « parents », père inconnu, père biologique n’est pas le père officiel etc…
Sociétés secrètes

♥  En contradiction avec ses valeurs propres. Conflit avec soi-même, cassure. Je m’éloigne de qui je suis. Réfléchi, s’intéresse à toutes les formes d’études, de spiritualité, philosophie, sciences. Extraversion. Aime le travail intellectuel, la nature et les vraies valeurs.  A le sens des initiatives. Autonome. Aime vivre à son rythme. Préfère travailler à son rythme et à sa manière. Apprécie les gens protecteurs et affectueux. Argent, réussite professionnelle et réputation, reconnaissance sociale peuvent être synonymes

−  Tout ce qui se sépare de moi revient vers moi ou s’en éloigne. Dons psychiques souvent mal exploités ou ignorés. A des difficultés à faire des choix. Beaucoup d’émotions mais ne parvient pas à les exprimer, reste secret sur ses ressentis. A tendance à refuser l’ordre établi et la hiérarchie.  Plutôt individualiste et indépendant.

 

 

Atouts – potentiels

Méditation, sagesse, spiritualité, vie intérieure, études, recherches, connaissances.
Authenticité, intégration des concepts et des lois de l’Univers.
Grand intuitif, plutôt introverti, versé dans la sagesse et le mysticisme. Personne affectueuse et calme, capable de beaucoup de concentration et de perspicacité théorique.
Perfectionnement, discipline, patience, persévérance, faculté de compréhension, esprit analytique, érudition, capacité de concentration, affirmation de soi, raffinement, leadership, relier, culture, intériorisation de la conscience et de la sagesse, de la philosophie en même temps que celui de l’isolement et de la solitude.

 

 

Défis – difficultés

Doutes, peurs, dogmatisme et insécurité, faiblesse intérieure, susceptibilité, scepticisme, ruse, entêtement, froideur, attitude distante, sarcasme, timidité, impatience, domination. Attitude de fermeture, repli sur soi, introversion, mélancolie, secret, recherche intensive de la connaissance pour ne pas tomber en dépression.

 

 

Chemin de vie 7 : vie intérieure, foi et ouverture

 

Le dessin du chemin de vie 7 est une maison : une base en carré (4) et un triangle en toit (3). Le toit étant sur la maison, il est question de l’esprit qui domine la matière. L’esprit tout seul sur terre ne peut rien sans le support du concret, du palpable.
Comme pour le 4, construire sa maison et surtout sa maison intérieure peut devenir un grand aboutissement spirituel alors que pour un autre chemin de vie c’est juste une sécurité basique.

La grande ambition du 7 est de s’élever et d’évoluer.

Chemin de l’esprit, de l’absolu, de la connaissance, d’analyse, de recherches, de vie intérieure, d’originalité, mais aussi de solitude, de renoncement.
Les plus grands défis du 7 sont : l’authenticité, faire confiance, vivre sa réalité (c’est-à-dire sans se soucier du jugement des autres, du qu’en dira-t-on, délivré des croyances et des loyautés karmiques ou transgénérationnelles).

Chemin exigeant car il invite à devenir soi-même, fidèle à ses propres valeurs.
Il demande à devenir maitre de soi : maitriser ses pulsions, ses émotions, ses instincts et son mental, afin de se diriger librement, avec enthousiasme, sagesse et discernement là où je le souhaite, sans être tributaire des désirs, des croyances erronées, du regard de l’autre ou de ses peurs.

Il invite à identifier et unir en soi les 2 polarités féminine et masculine avec leurs valeurs respectives.
féminin : la réceptivité, la fantaisie, la sensibilité, l’intuition et masculin : la rationalisation, la logique, l’action, l’autorité.
Il doit trouver ainsi un fonctionnement équilibré entre ses divers élans opposés.

 

Le 7 est le chercheur de vérité. Son objectif est consacré à trouver des réponses aux mystères de la Vie. 
Assez réservé, il adopte une démarche très analytique dans la plupart de ses jugements et dans sa recherche de la vérité. En fait, il aime trouver les solutions à ses problèmes tout seul et tirer ses propres conclusions avant même d’écouter l’avis des autres. Ce qui dénote un certain orgueil de sa part.

Il invite à expérimenter de façon concrète son savoir, à descendre l’imagination, les pensées dans des réalisations concrètes.
Il a besoin d’apprendre sans cesse qui il est et ce qu’il ressent pour mieux comprendre la vie.
Une de ses quêtes principales est de s’assurer une certaine sécurité intellectuelle et matérielle… même si pour y parvenir, il vivra probablement des périodes d’instabilité émotionnelle.

 

Sa tendance solitaire le pousse à vivre par ses propres idées et méthodes. Les intrusions dans son espace et dans son intimité lui causent beaucoup de frustration et d’irritation.
Il peut apparaître aussi comme quelqu’un d’assez distant, particulièrement lorsqu’il exprime ce besoin de rester seul. La  sélectivité dans ses amitiés renforce cette image.
Il préfère généralement travailler seul.

Cependant, ce besoin de solitude peut entraîner l’isolement et le rendre étroit d’esprit.
Il devient alors cynique et méfiant. Il peut développer des motifs égoïstes. Cela peut créer un vide dans sa vie, car une partie de lui aspire aux contacts sociaux qui lui donnent une perspective sur lui même.

Il doit donc faire attention à ne pas être trop indépendant pour éviter de se fermer à l’amour et aux autres. Sinon il perçoit l’existence sous le mode avoir –  pouvoir –  vouloir et devient hermétique, condescendant, égocentrique.
En outre il apprend à dépasser sa pensée de soi-même comme le centre de l’univers.
Si le 7 ne s’ouvre pas au monde et n’apprend pas, il finit par se renfermer sur lui-même et déprimer.
Il peut aussi lui arriver de se critiquer sévèrement.

 

Le défi est de maintenir son indépendance sans se sentir isolé ou inefficace. Il doit tenir son propre point de vue sur le monde tout en étant en même temps ouvert aux autres et à la connaissance qu’ils ont à lui offrir. Son intuition lui permet de déceler très rapidement, et sans erreurs, les problèmes chez les gens.

Le 7 n’a pas confiance en lui, il vient développer la confiance en soi. Il apprend à dépasser les peurs du regard de l’autre et ses propres peurs : dévalorisation, manque de confiance en ses capacités, doutes de lui et de ses choix, peur de s’engager etc.  Il apprend à trouver la foi et rester ouvert aux humains malgré les nombreuses blessures et trahisons qu’il subit. 
En réalité, il se sent souvent en insécurité totale. Son rand défi est de dépasser ses peurs profondes. Ce sentiment d’insécurité permanent peut l’amener à un certain pessimisme voire l’amener à la dépression. Les sautes d’humeur ne sont d’ailleurs pas rares chez le 7.

Comme il n’a pas toujours une perception très tangible de la réalité des choses, il compte souvent sur son instinct et son intuition. Il peut nourrir de nombreuses chimères théoriques et illusoires car il se laisse dominer et influencer par son imagination.

L’anxiété est intimement liée au 7 puisqu’il indique le passage du connu à l’inconnu, du tangible à l’intangible.
Le 7 en général dépense trop pour ses recherches et ses formations personnelles!


Il invite à se plonger dans les héritages familiaux et généalogiques issus de la lignée du père.

 

 

Vient apprendre à 

 

7 apprend avant tout l’authenticité : se montrer tel que l’on est, sans masques, sincère, vrai, franc.
Ne pas faire croire à l’autre que… se raconter des histoires, se bercer d’illusions … sortir du jugement et des peurs qui sont fallacieux.

Le 7 a besoin de se centrer par rapport aux peurs à soi (celles venant de lui, pas de l’extérieur ou de quelqu’un d’autre). Peur de sa propre incapacité à gérer.

7 engage à affronter ses craintes et son insécurité intérieure. Comme il n’ose pas dire vraiment tout ce qui se passe en lui, il est important qu’il apprenne à exprimer ses émotions pour ne pas devenir fuyant.

Il apprend à exprimer ses émotions et sentiments, ce qu’il ressent et pense au fond de lui afin de se retrouver dans une relation authentique et non faussée par des peurs, des attachements ou des faux- semblants.
Vient apprendre  le JE SUIS : être dans le présent.

Le travail sur soi du 7 consiste à harmoniser ses divers élans opposés, comme deux chevaux qui vont dans des directions opposées et qu’il faut amener à aller sur le même chemin.
Le 7 indique la nécessité d’apprendre à considérer le besoin d’action impulsif et rationnel, tout comme le besoin de réceptivité méditative notamment en écoutant son ressenti, son intuition et son sentiment.

Comme le 7 n’a pas conscience de sa propre valeur, se dévalorise, il découvre comment trouver en lui l’estime de lui-même.

 

Conscientiser qu’il n’a pas de pouvoir sur les situations (Ego saboteur avec les peurs) mais se faire confiance, faire confiance à l’Univers, au divin donc être dans l’ouverture et lâcher prise sur les peurs qui maintiennent le pouvoir de l’Ego.

 

 

Spirituel

Lâcher prise pour être dans l’instant présent. Vivre le moment présent comme un cadeau sans se projeter sans cesse vers un futur hypothétique ou ressasser un passé qu’on ne peut de toute façon plus changer. Le 7 a tendance à se complaire dans les regrets, les « et si… », à vouloir refaire le passé, ou au contraire à se projeter dans l’imaginaire. Rien de cela n’est constructif.

Le 7 apprend donc à vivre l’ici et maintenant pour se détacher du passé, se pardonner de s’être attiré ces événements et laisser le futur se construire petit à petit. Accepter que le changement se produit en accueillant ce qui est, et non en procrastinant sur ce qui a été ou en conjecturant sur ce qui n’est pas encore.
Accueillir qui je suis en communiquant avec ma lumière intérieure pour qu’elle rejaillisse dans ma vie et sur les autres.

S’ouvrir à la réceptivité. Le 7 apprend à se révéler comme il est, à faire tomber ses masques, à prendre conscience de ses blessures pour ne pas se poser en victime.

L’autre est mon miroir : ce que je ne veux pas voir chez l’autre, ce qui me dérange, m’irrite, me met en colère, est ce que je refuse de voir en moi-même ou que je n’accepte pas en moi.

 

Le 7 vient donc sortir des illusions et des croyances (venant de lui ou de sa famille) et de l’idéal du couple qu’il s’est forgé, pour affronter ses peurs et ses mémoires.
C’est comme cela qu’il verra son conjoint comme un réel compagnon de vie et non une béquille, un protecteur ou un faire valoir.
Cela est d’autant plus marquant avec des prénoms comportant les lettres A, E, G, N.

Avec le 7, l’être apprend à traverser les obstacles de la vie sans se perdre dans la performance et la réussite mais rester centré sur sa direction et la maitrise de soi.

Chaque étape, échec ou épreuve est une expérience évolutive pour retrouver son unité et s’unifier à la Source.

 La difficulté n’est pas un ennemi mais un enseignement pour apprendre et évoluer (sagesse du maitre Usui).

Pin It on Pinterest