Anne Bocquet
Thérapie énergétique à Guebwiller
 
 
15 rue de l'abbé Braun, 68500 Guebwiller
 
06 52 66 74 56

Anne Bocquet , thérapeute énergéticienne quantique

Karma-lois karmiques

Histoire de l’incarnation de l’Âme :

•  Quand l’Âme quitte un véhicule, un corps elle retourne dans les dimensions subtiles avec l’état émotionnel du moment de sa mort.
•  Quand elle se sent prête, elle décide de se réincarner et elle passe alors par la bibliothèque de données où se trouvent ses dossiers (les annales akashiques) dans lesquels est consigné absolument tout ce qu’elle a vécu, en négatif comme en positif.
•  L’Âme consulte ces registres pour faire le point et voir ce qu’elle a à régler, comprendre et libérer.
•  C’est ainsi qu’elle choisit famille et épreuves-expériences de vie
elle établit les grandes lignes de son incarnation future en fonction de ses karmas : ce qui a été promis ou engagé, appris ou non, terminé, accepté ou non dans d’autres vies.

Le BUT de l’INCARNATION répond à ces questions :

 

Qu’est-ce que je veux apprendre dans cette vie?

Qu’ai-je à libérer ? à comprendre?

 

afin d’évoluer et monter en fréquences pour sortir du cycle des karmas

 

Mon Âme s’incarne au moment le plus opportun pour mettre en œuvre son Plan de Vie.


Avant de revenir dans un corps physique, mon Âme choisi donc mes parents, ma famille, mon environnement de vie, mes alliés, mes bourreaux, les expériences de vie qui lui apporteront les meilleures situations pour lui permettre d’apprendre et d’évoluer, et cela qu’elle que soit sa durée de vie terrestre.

Or, au moment de l‘incarnation, mon Âme oublie ses plans et les choix de vie qu’elle a faits.

En conséquence, l’être humain que je suis oublie sa mission et les étapes de mon parcours sur Terre.
Plus encore, j’oublie d’où je viens et qui je suis, un être divin et je m’enferme dans l’illusion de la dualité de la matrice terrestre.

Ainsi, les grandes lignes de ma vie sont prédéfinies avant mon incarnation par MOI-MÊME.

  Mon Âme choisit ainsi :

  – ma famille, mes proches
  – mon environnement social
  – les dossiers à travailler (maladie, problématiques….)
  – les grandes étapes et rencontres de ma vie
  – mes bourreaux ou victimes

pour aller vers ma meilleure évolution possible.

Confronté aux difficultés ou souffrances, je me mets en résistance, je me pose en victime, je trouve toutes sortes d’excuses, je blâme et accuse les autres.
Cette attitude vient du fait que j’oublie que c’est mon Âme qui a choisi de vivre ces expériences.

Je cherche du sens et des raisons à l’extérieur de moi  (c’est le hasard, c’est la faute à untel, on m’a obligé, c’est à cause de… etc).
Je trouve mille excuses à tous ces « malheurs » au lieu d’en rechercher les compréhensions dans mes mémoires cellulaires.

 

Sachant que mon être divin, mon Âme a choisi et décidé les jalons de ma vie présente :

– est-ce que je comprends que l’autre me montre ce qui est à libérer-régler chez moi ? Que j’ai cela en moi aussi ?
– comment vais-je me positionner ?
– j’accepte et donne du sens ou je résiste et reste dans ma souffrance  ?
– victime/bourreau ou responsable créateur de ma vie ?

 

En tant qu’être incarné, je n’échappe pas aux épreuves de la vie.

Mais j’ai toujours le choix de rester dans mes souffrances ou d’aller en chercher le sens et libérer mes mémoires.

 

C’est ça finalement le vrai but de mes incarnations :
me responsabiliser vis-à-vis de moi même dans ce que je vis.

Car le karma n’est pas figé. Il dépend, en partie, des choix que je fais car j’ai le libre arbitre, des décisions que je prends, des actions que je mène.

Finalement, mes plans de vie, mes karmas sont des instruments à l’élévation de mon Âme.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.