Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Dans la Conscience qui est la nôtre,  dans notre dimension,  nous avons une connaissance relative de l’Univers et de la Totalité de ce qui EST, ainsi toute vérité est partielle et est une vision morcelée d’une Réalité plus vaste.

Garde ainsi ton libre arbitre et ressens ce qui sonne juste pour toi !

Certains points sont abordés de façon plus détaillée et complète dans un article spécifique.

 

 

Qui a créé l’Âme? d’où vient-elle?

D'où vient l'Âme? qui l'a créée?

A l’origine la Source Divine Créatrice était UNE.  UNE vibration, UN Amour infini et inconditionnel.

 

 

Une pure Conscience Divine dans l’absolue éternité de ce qui est.
Autrement dit, elle n’est pas compréhensible pour nous en termes d’espace temps, d’émotions ou de pensées.

 

 

 

Le Divin ne connait pas  la dualité, Il n’a par conséquent aucune interaction avec la souffrance ou les émotions.

Il est absolument libre de tout conditionnement et complètement neutre. Il EST, c’est tout.

 

Il décida en conséquence de faire l’expérience de tous les possibles, des émotions, des formes, des densités multiples afin de se découvrir dans ses infinies potentialités et créativités.

La Source Divine se partagea alors en millions de particules d’Elle-même, créant des univers illimités, des dimensions et des manifestations variées pour chacune de ses expériences.

 

C’est pourquoi la Conscience divine a créé la matière, afin d’expérimenter ce qu’Elle EST, sous toutes ses formes et vibrations possibles.

Ainsi furent créées les Âmes, car elles permettent à la Source de se multiplier en millier de fragments d’Elle-même et de faire toutes les expériences possibles à travers une forme.

 

 

 

L’Âme est née de cette volonté divine d’expérimenter ce qu’Elle est et aussi ce qu’Elle n’est pas, puisque l’Âme peut s’incarner dans un corps et faire le lien avec la Conscience Divine.

 

Elle s’incarne dans un corps afin d’enregistrer et expérimenter
toutes les variations possibles dans la matière, des formes,
toutes les facettes illimitées des émotions et des ressentis.

 

 

C’est un peu comme un immense jeu dans lequel la Source expérimente les différentes façons d’être et les conséquences infinies de chaque action, pensée, émotion…
Bref ce qui la fait vibrer ! ce qui la maintient dans le mouvement de création, donc de la Vie.

On peut dire que c’est ce qui la fait EXISTER !  au-delà de l’état d’ÊTRE.

 

 

 

L’Âme est la forme densifiée du divin.

Elle est un support d’expériences pour la Conscience Originelle -la Source -l’Énergie Divine

 

 

 

L’Âme a ainsi été projetée hors de la Conscience Divine Originelle afin d’expérimenter la matière.
Cela a provoqué un sentiment (illusoire) de séparation et de dualité, qui se ressent fortement dans notre dimension vibratoire 3D car elle est très éloignée des fréquences de la Source.

Plus on s’éloigne de la Source, plus la dimension vibratoire est dense (matière), plus on s’en rapproche, plus les fréquences sont légères car Lumière (Amour).

 

 

L’Âme est le Divin en moi.

La Présence divine de pure Lumière – émanation de la Source dans l’expérience de la matière

Qu'est-ce que l'Âme?

L’Âme est une énergie issue de la Source Divine Créatrice, l’étincelle divine reliée à ce Divin.

Chaque Âme
est une émanation unique et individualisée du Divin dans la matière.

Des bulles de conscience divine qui s’amusent à explorer tous les scenarios inimaginables et possibles… et tout cela dépasse notre entendement humain.

 

Elle est pure Présence de Lumière et d’Amour. Elle est cette partie de moi reliée à mon Être Divin, immuable, intemporelle, éternelle et immatérielle.

 

 

L’Âme est le principe vital divin qui anime mon corps.  Elle est la Vie, l’énergie qui maintient mon corps en vie.

 

 

 

 

Sans cette énergie divine en nous, nous serions inertes et sans Vie.
Notre Âme nous anime et nous relie constamment à la Source Divine : c’est le Souffle divin qui circule dans la matière du corps.
Elle est présente dans chacune de mes cellules, au cœur de mon ADN,

La mémoire cellulaire est la totalité des mémoires de l’Âme inscrites dans mes cellules et je n’ai même pas conscience que je porte en moi toutes ces énergies.

 

 

L’Âme est la Conscience divine qui prend forme
et s’individualise dans la densité du corps.

 

 

L’Âme intègre la matière au moment de ma naissance et ma Conscience fait le lien entre le corps et l’Âme.

Elle est une partie unique de la Totalité de l’Univers. Elle est toujours reliée à la Conscience divine de l’Univers.

 

 

Puisque je suis une parcelle de la Source, une étincelle de son Amour, je suis constamment reliée à elle, et elle à moi.

Le sentiment de séparation n’est qu’une illusion due à la dualité de notre dimension terrestre.

 

 

L'Âme et la dualité : le sentiment de séparation avec le Divin

Plus la fréquence vibratoire est éloignée de celle de la Source, plus elle est dense, alors plus on s’éloigne de l’Unité et plus l’impression de séparation est ressentie fortement.
Or ce n’est qu’une illusion car notre Âme est toujours reliée à la Source.

Mon Âme est constamment reliée et connectée au Divin duquel je proviens, quelles que soient les expériences de vie. Autrement je serai une coquille vide.

 

Par contre, plus l’âme descend vers les plans terrestres, plus elle quitte le sentiment d’unité qui prévaut dans les plans célestes pour entrer dans la dualité donc les blessures de l’Âme.
Elle recontacte alors l’illusion qu’elle est séparée, abandonnée des autres et du divin.

 

 

La densité terrestre me fait oublier d’où je viens et m’alourdit vibratoirement,

 

 

au point qu’une fois incarnée, mon Âme se perd dans les tourments de la dualité et retombe dans le piège de toutes ses limitations, c’est-à-dire la totalité de ses mémoires, karmas, contrats, croyances limitatives et blessures non résolues.

 

Elle se sent en conséquence de plus en plus lourde et elle oublie peu à peu qui elle est dans son essence divine.
Cela entraine beaucoup de peurs et de doutes, notamment la peur de perdre le contact avec sa lumière et son essence divines.

Cela peut expliquer les résistances pendant la descente d’incarnation qui se manifeste par de nombreuses fausses couches. L’Âme décide en effet de faire demi tour car elle s’effraie de cette «séparation» et de la dualité à venir.

 

 

 

Quand mon Âme quitte le corps, mon corps physique meurt et elle rejoint les plans subtils selon la vibration (émotions – sentiments), l’énergie dans laquelle elle quitte son véhicule, en emportant avec elle tous les souvenirs, toutes les blessures non réglées.

 
 

Ce sont ses mémoires et blessures qu’elle ramène dans ses incarnations suivantes

sous forme d’informations cellulaires, grâce aux gènes des 2 lignées,

porteuses des mêmes problématiques.

 

 

cf l’article sur les mémoires de l’Âme : https://www.les-ailes-du-karma.com/memoires-de-lame/

Mulidimensionnalité de l'Âme

Mon Âme est multidimensionnelle, cela signifie qu’elle est  ici dans mon incarnation et en même temps sur d’autres plans et d’autres espaces temps.
Autrement dit mon âme est dans plusieurs univers et dimension en même temps.

 

 


Imaginez
que vous êtes au cœur d’une sphère qui part dans toutes les directions, comme les graines du pissenlit, et qui restent toujours reliées à leur centre.
Chacune de ces facettes est une émanation dans différentes dimensions et reliée au centre à mon Âme

 

La sphère avec toutes ses facettes représente l’Âme dans sa multiplicité et l’1 des petits points au milieu c’est mon corps dans une incarnation donnée.

 

 

Vous pensez bien alors que notre compréhension, connaissance et vision de la Réalité est infime et partielle par rapport à cette Totalité !

Âme et contrat d'incarnation

Lorsque l’Âme décide de sa future incarnation, elle choisit les blessures et les karmas qu’elle souhaite régler et libérer.

Pour ce faire elle choisit les parents biologiques, sa naissance, les circonstances et les personnes qui vont réactiver ses mémoires pour lui offrir de nouvelles opportunités de les régler et les pacifier.

 

Avec l’aide de ses guides elle choisit alors des grandes lignes de sa nouvelle incarnation. A ce moment-là, reliée à son divin, tout lui parait simple et facilement réalisable.

 

Quand mon Âme choisit de s’incarner sur Terre dans la 3D, elle choisit en conséquence LE MIEUX pour ses apprentissages:


– ses parents et sa conception (quelle qu’elle soit !)
– sa naissance
– sa famille
– un programme de vie
– ses expériences
– ses bourreaux
– ses victimes
– ses aides, guides terrestres
– les situations dont elle a besoin pour apprendre

même si cela suppose vivre «des horreurs».

 

 

Tout se complique lors de sa descente d’incarnation.

Au fur et à mesure qu’elle traverse les couches vibratoires, plus la densité devient pesante, plus l’Âme recontacte ses limitations, ses mémoires, ses croyances limitatives et blessures non résolues.

 

 

Elle retrouve progressivement l’illusion qu’elle est séparée des autres et du divin, replongeant ainsi dans ses limitations et blessures. Cela provoque en elle beaucoup de peurs, culpabilités et doutes.

Notamment la peur de ne pas réussir son « contrat d’incarnation », de perdre l’Amour qui l’habite et le contact avec sa lumière divine. Cela engendre des résistances, voire un refus d’incarnation.

 

Certaines âmes ne se sentent finalement pas suffisamment prête et décident alors de faire demi-tour.
De nombreuses fausses couches s’expliquent par ce processus.

Ces résistances expliquent aussi les naissances difficiles et/ou le manque d’ancrage, de joie et de goût de vivre chez certaines personnes ou encore celles qui aspirent à «retourner d’où elles viennent».

La necessité du corps physique pour l'Âme

S’incarner est le seul moyen pour l’Âme de passer de l’ignorance à la Conscience grâce aux apprentissages de la vie terrestre.

 

Mon corps humain est le véhicule terrestre de mon Âme qui lui permet d’expérimenter la matière.

Grâce à la matière mon Âme peut ressentir ce qu’elle est dans toutes ses facettes et vivre ses expériences.

Mon corps est mon véhicule et mon guide dans la matière. Il m’indique toujours ce qui ne va pas.

 

L’Âme cherche à retrouver son unité pour retourner à la Source.
Pour cela elle a besoin d’apprendre, de grandir en maturité, d’évoluer et lâcher les lourdeurs qu’elle a accumulées.

En restant dans les plans subtils, l’Âme n’apprend pas. C’est grâce à la densité et au corps physique qu’elle apprend.

 

 

 

Grâce à mon corps physique et à mes 5 sens, mon âme peut ressentir physiquement, faire l’expérience des émotions et des sentiments dans la matière, de la dualité donc aussi de la souffrance et de la polarité sans oublier la beauté, le plaisir, la joie

 

(cf l’article https://www.les-ailes-du-karma.com/les-2-faces-de-la-medaille-ou-la-polarite/ )

 

 

Elle se retrouve confrontée à des choix,  au libre arbitre qui l’amène à des prises de conscience. C’est comme cela qu’elle apprend et évolue.

 

 

Ces expériences peuvent uniquement être vécues à travers la matière, car la matière suppose dualité, choix, compréhensions de tous les aspects ombre et lumière.

 

 

 

Les dimensions où n’existe que la violence ou bien celles où n’existe que la paix ne permettent pas d’expérimenter toutes les facettes d’un rôle, d’un choix, dans tous ses angles ombre et lumière.

Or c’est la dualité de notre dimension qui permet cet apprentissage et cette connaissance.
Alors mon Âme fait le choix d’emprunter un corps physique pour atteindre sa mission de vie et évoluer.

Pin It on Pinterest