Anne Bocquet
Thérapie énergétique à Guebwiller
 
 
15 rue de l'abbé Braun, 68500 Guebwiller
 
06 52 66 74 56

Anne Bocquet , thérapeute énergéticienne quantique

Energie du son

Le système auditif illustre bien comment le son se transforme en énergie : le signal sonore est une variation de pression de l’air (énergie vibratoire) qui, sous forme de courant électrique, emprunte un réseau de neurones et se transforme dans le conduit auditif en énergie électrique que le cerveau décrypte ensuite.

 

Nous ne percevons pas certains sons, ultrason, infrason etc, car leurs fréquences sont au-delà de notre capacité auditive. Cependant nous percevons certaines vibrations dans tout notre corps, par les os ou la peau et même à travers nos énergies subtiles (chakras, auras).

 

Les dauphins utilisent des fréquences pour communiquer à des distances infinies. Ils peuvent entendre nos pensées car ils captent les infrasons (fréquences inférieurs à 20 Hz). Ainsi, nos ondes cérébrales Alpha, autour de 8 Hz, leur parviennent telle une musique.

Son – Fréquences et vibrations

 

Le son a toute une gamme de sonorités, d’intensités et de modulations. Sortons du schéma son = bruit car le son est avant tout une fréquence qui vibre, qu’elle soit audible ou non.

Nikola Tesla a écrit : « Si vous voulez trouver les secrets de l’Univers, pensez en termes d’énergie : fréquence et vibrations ».

Les sons sont des fréquences qui vibrent et se propagent dans leur environnement.
Les vibrations sonores ne se propagent pas seulement dans l’air, elles se transmettent également d’un solide à un autre solide et même d’une fréquence à une autre fréquence.

Le son, c’est-à-dire une certaine fréquence du son, peut casser verre et cristal, mais peut aussi construire, structurer, modifier profondément la structure même de toute matière (organique ou inorganique, vivante ou inerte) en modifiant l’énergie électromagnétique (= fréquence vibratoire) de cette matière.

 

Chaque fréquence émise vibre dans l’air et implique un mouvement.
 

 

 

Tout ce qui forme l’univers est en mouvement et constitue la vitesse ondulatoire et vibratoire de la fréquence.

Dans l’Univers, tout est énergie, tout est fréquence et vibration

 

de l’infiniment petit à l’infiniment grand. Chaque objet, chaque plante, chaque odeur, chaque cellule de chaque être vivant est fréquence.

Les sons sont porteurs de nombreuses vibrations qui sont capables de moduler d’autres fréquences afin de créer. Ils génèrent des géométries, induisent des formes, des couleurs et même des odeurs dans les plans subtils.

 

LE SON CRÉE LA FORME

 

Einstein avait démontré que l’énergie peut se transformer en matière et inversement que la matière peut se transformer en énergie, c’est-à-dire que la matière est une fréquence dense qui peut changer son énergie en fréquences différentes.

Ernst Chladni (physicien allemand 1756-1827) a démontré que les fréquences sonores induisent des figures géométriques et donc que le son influence et modèle la matière.  

Les tubes de August Kundt (physicien allemand 1839-1894) montrent le même principe
 

Nous avons perdu la connaissance des sons créateurs, or par le son il est possible de construire la matière, de désunifier les particules pour la réassembler ensuite etc.
Ce serait sur ce principe que selon certaines théories les menhirs ou les pyramides auraient été construits.

Plus la vibration est lente, plus elle est apparait solide, l’énergie se transforme en matière dense.
Plus la fréquence est rapide (élevée), moins elle est palpable et plus elle est subtile et s’approche des énergies vibratoires de la Source.

Le déphasage du son

 

Il est possible de réduire le bruit de réacteur par exemple ou de soulever des rochers très lourds par le déphasage du son. Cela consiste à produire un son déphasé (décalé) avec l’élément lourd ou bruyant : en résumé c’est une sorte de décalage temporel de la fréquence émise.


Lorsque l’on connaît la fréquence vibratoire de la densité d’un élément, un rocher par exemple, il est possible de produire le son ou la fréquence déphasée lui correspondant, ce qui annule certaines propriétés physiques de cet élément : sa densité, sa malléabilité …

Cette technique permet de déplacer de gros bloc de roches aussi légèrement qu’une plume, comme l’on certainement fait les bâtisseurs des pyramides ou les druides pour les dolmens.



Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.