Photo Isabelle Valdenaire

Ceci est une guidance parmi d’autres, un accompagnement pour être attentif à ce qui se passe en nous et autour de nous.

Cette guidance va parler au mental, aux émotions et aux peurs aussi, alors toi qui lit ce  texte, reste centré, écoute ta voie intérieure et garde ton libre arbitre.

2020 est une année 4, avec des conjonctions planétaires particulières, amplifiée par la dualité vibratoire qui se joue depuis quelques années.

Les énergies sont par conséquent démultipliées et tous les aspects du 4, de l’astrologie et des vibrations sont exacerbés.

Tout s’accélère, encore, et il est vrai que c’est parfois épuisant.

Émotions, situations, ressentis passent d’un extrême à l’autre et nous font vivre des montagnes russes.

2020 s’annonce puissante et propice à s’élever davantage malgré les remous si j’accepte de me nettoyer et de traverser les vagues en restant dans mon axe.

Dans la continuité de la transition vibratoire, 2020 sera agitée, va nous secouer davantage et nous demandera encore plus d’alignement et de s’écouter.

Elle nous accule dans nos retranchements, dans l’hésitation, le doute et le chaos pour mieux recontacter notre discernement, notre intuition et notre guérison.

A toi de choisir si tu profites de cette énergie pour traverser tes ombres et faire un gros nettoyage, certes inconfortable mais nécessaire, pour te libérer de tes vieux schémas ou si tu choisis de te laisser écraser par les conditionnements et liens de souffrances.

QUOIQU’IL ARRIVE, LA LUMIÈRE GAGNE DU TERRAIN ET SE FERA,

mais pour cela il faut passer par des phases de déconstructions de nos schémas et de remontées karmiques à nettoyer pour faire place nette au nouveau.

2020 accentue le pouvoir abusif, l’ambition démesurée, la révolte, la soumission, l’égo qui vont se confronter à l’authenticité, l’intuition, la compassion, la solidarité et la réalisation de ses projets.

Blessures de l’Âme, souffrances, frustrations, peurs, conflits, impatiences, colères, sentiments de manque, dépressions et agressivité sont amplifiés tant au niveau personnel que mondial, à moins de les traverser avec confiance pour les dissoudre.

2020 ébranle nos convictions, nos croyances ou ce que nous tenions pour des vérités parfois millénaires afin que nous fassions le tri entre ce qui est de l’ordre des manipulations et conditionnements sociaux, mondiaux, religieux… et ce qui émerge des vérités universelles, longtemps détournées ou distordues par les énergies de l’Ombre assujettissantes qui dirigent notre société.

 

Le but est de devenir conscient et responsable afin de récupérer notre pouvoir personnel et de cesser d’alimenter tout ce qui n’est pas Lumière.

 

 

 

2020 nous met dans l’alignement de nos émotions et de nos réactions.

2020 amplifie nos capacités à réagir avec discernement, à tout mettre en oeuvre pour concrétiser nos projets. Elle est l’année des bonds d’éveil et de la réalisation si je m’en donne les moyens.

2020 est aussi propice pour saisir des opportunités, effectuer de grands changements professionnels, amoureux, dans notre alimentation et santé.

Faire des choix conscients pour éviter les pièges de la société et tous ses diktats, faire preuve de compassion tout en restant dans la neutralité face aux événements mondiaux ou situations qui nous entourent afin de ne pas alimenter peurs, discordes, colères…

2020 pousse chacun de nous dans ses limites. Elle nous fait prendre conscience de notre réactivité et de notre efficacité à construire nos rêves et à dépasser les jugements ou à l’inverse nous met face à notre attitude à nous laisser manipuler, à subir, à entrer en réaction conflictuelle avec les autres.

L’année fait perdre nos repères pour que nous allions encore plus loin dans notre intériorité et chercher notre propre guidance et valeurs.

 

Tout ce qui est nié, couve, gonfle et n’est pas réglé va finir par exploser tant au niveau de l’individu que de la société et des pays, chacun le vivant à sa façon.

Attention, cela ne veut pas dire que nous devons tout assumer seul, et que sous prétexte de responsabilité de soi nous ne pouvons pas nous faire aider, accompagner.

Au contraire, exprimer nos peurs, colères et soucis permet de les reconnaitre et de s’alléger dès lors que l’on évite le piège de la « victimite ».
Parler libère, retenir ne fait qu’empoisonner les cellules à petit feu.

 

Il y a une différence entre faire la victime (se plaindre, nier le sens de la situation ou sa part de co-responsabilité) et partager ce que l’on vit.
Car la solidarité, l’écoute et le soutien des uns et des autres sera très important pour se donner le courage et la clairvoyance pour avancer.

Ensemble nous sommes plus forts, cela vaut aussi lorsque un coup de déprime ou un coup de gueule nous secoue.

 

C’est avec la compassion et le regard extérieur neutre et bienveillant de chacun que nous traversons nos couches d’ombres et avançons encore plus conscients de ce qui est.

Pin It on Pinterest